Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Appel de Paris] Emmanuel Macron appelle la communauté internationale à plus de collaboration dans la cybersécurité

mis à jour le 13 novembre 2018 à 18H59
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A l’occasion de la réunion du Forum de gouvernance de l'Internet, Emmanuel Macron a lancé l’"Appel de Paris pour la confiance et la sécurité dans le cyberespace", qui vise à augmenter la collaboration des Etats et entreprises privées en matière de cybersécurité. Voici la liste de signataires.

La France appelle la communauté internationale à plus de collaboration dans la cybersécurité
[Appel de Paris] Emmanuel Macron appelle la communauté internationale à plus de collaboration dans la cybersécurité © Microsoft

Le gouvernement français a lancé un appel le 12 novembre 2018 pour inciter les Etats, entreprises privées et universités à collaborer pour instaurer un climat de confiance et de sécurité dans le "cyberespace", c'est-à-dire dans tout ce qui touche au numérique. L'objectif est de lutter contre la cybercriminalité sous toutes ses formes : aussi bien pour le vol de données personnelles sensibles que les attaques contre les infrastructures critiques ou les interférences électorales. Un vaste projet. Le Président de la République, Emmanuel Macron, en a été à l'origine dans le cadre du 13e Forum sur la gouvernance de l'Internet.

 

Qui sont les soutiens à l'Appel de Paris ?

Les signataires de cet "Appel de Paris" s'engagent à travailler ensemble pour "accroître la prévention et la résilience face aux activités malicieuses en ligne ; protéger l’accessibilité et l’intégrité d’Internet ; coopérer afin de prévenir les interférences aux processus électoraux ; travailler ensemble contre les violations de la propriété intellectuelle ; prévenir la prolifération des programmes et techniques cyber malicieux ; accroître la sécurité des produits et services numériques ainsi que la "cyber-hygiène" de tous ; prendre des mesures contre le cyber-mercenariat et les actions offensives des acteurs non-étatiques ; travailler ensemble pour renforcer les normes internationales pertinentes."

 

Les soutiens au projet sont nombreux : ils incluent 50 pays dont l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, la Corée du Sud et le Japon (mais pas les Etats-Unis, la Russie ou la Chine). Les signataires sont variés et incluent Microsoft, Google, IBM, Facebook mais aussi des centaines d'autres. Parmi les géants américains, on remarquera l'absence d'Amazon et Apple. La liste complète est consultable ci-dessous.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale