Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple aurait signé un contrat secret de 275 milliards de dollars avec la Chine

Vu ailleurs Dans le cadre d'un contrat quinquennal, Apple se serait engagé à investir 275 milliards de dollars dans l'économie chinoise à travers un recours accru à des fournisseurs et éditeurs de logiciels chinois, une augmentation des dépenses de R&D ainsi que des collaborations avec des universités nationales. Le but : réduire la pression réglementaire qui pesait sur l'entreprise américaine en 2016, date de la signature de l'accord. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple aurait signé un contrat secret de 275 milliards de dollars avec la Chine
Apple aurait signé un contrat secret de 275 milliards de dollars avec la Chine © Alireza Khoddam/Unsplash

L'iPhone est récemment devenu le smartphone le plus vendu en Chine, son deuxième marché après les Etats-Unis, pour la première fois en 6 ans. Ce succès ne serait pas un hasard puisqu'Apple aurait signé un contrat de 275 milliards de dollars sur cinq ans avec le gouvernement chinois, révèle The Information citant des documents internes. 

Le deal ? Une réduction de la pression réglementaire sur la firme à la pomme à condition qu'elle investisse massivement dans l'économie chinoise. Cet accord pouvait être prolongé d'une année supplémentaire, soit jusqu'en mai 2022, à condition que ni Apple ni la Chine ne s'y oppose.

Apple était dans le viseur des autorités chinoises
Comme le raconte The Information, l'accord aurait été signé en 2016 alors qu'une vague réglementaire s'abattait sur les grandes entreprises technologiques étrangères, dont Apple. Par exemple, un comité du gouvernement chinois examinait les produits de chiffrement et de stockage de données importée afin de se protéger contre les menaces pour la sécurité nationale. 

A cette époque, les autorités chinoises estimaient qu'Apple ne faisait pas assez pour soutenir l'économie, d'après les documents consultés par le média américain. D'où la proposition de cet accord par lequel Apple s'engageait à "travailler avec les fabricants chinois pour créer 'les technologies de fabrication les plus avancées'" ainsi qu'à "soutenir la formation de talents chinois de haute qualité", détaille The Information. C'est ainsi qu'Apple a investi en mai 2016 un milliard de dollars dans le service de transport Didi Chuxing

Recours accru aux fournisseurs et éditeurs de logiciels locaux
L'entreprise aurait également promis d'augmenter le recours à des fournisseurs locaux pour les composants des appareils, et de travailler avec des éditeurs chinois de logiciels ainsi qu'avec les universités nationales spécialisées dans les nouvelles technologies. Des investissements sur la R&D, les projets d'énergie renouvelable et les points de vente étaient aussi prévus. En 2019, Apple a annoncé le lancement du "China Clean Energy Fund" en collaboration avec 10 fournisseurs chinois, une initiative visant à construire trois parcs éoliens d'ici 2022 pour 300 millions de dollars. 

Ce n'est pas la première fois que les tractations entre Apple et la Chine sont révélées au grand jour. En mai 2021, une enquête du New York Times montrait qu'Apple avait cédé à de nombreuses demandes gouvernementales chinoises. Parmi celles-ci, se trouvaient le rapatriement des données des clients chinois, ainsi que les clés de déchiffrement, dans un nouveau data center situé à Guiyang et opéré par une société appartenant au gouvernement. Apple était également accusé d'avoir développé son propre module de sécurité matériel car celui de Thales, qu'il utilise dans le reste du monde, n'était pas été autorisé par Pékin.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.