Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple autorise ses clients à réparer eux-mêmes leur iPhone

Un écran cassé ? Une batterie à remplacer ? Apple va lancer en 2022 une boutique en ligne de pièces détachées, où l'on pourra également trouver des modes d'emploi et des outils permettant de se passer du Genius Bar ou de la visite à un réparateur agréé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple autorise ses clients à réparer eux-mêmes leur iPhone
Apple autorise ses clients à réparer eux-mêmes leur iPhone © Photo by Joel Rohland on Unsplash

Changer une batterie ou un écran cassé sur un iPhone va devenir plus facile et (un peu) moins coûteux. Dès 2022 aux États-Unis, Apple donnera accès à ses clients à plus de 200 pièces détachées pour les iPhone 12 et 13, ainsi qu'à des outils et des modes d'emploi, afin qu'ils puissent réparer eux-mêmes leur smartphone. Apple a annoncé le 17 novembre le lancement d'une boutique en ligne, "Self Service Repair", en début d'année prochaine. Le service sera dans le courant de l'année étendu à d'autres pays et à d'autres produits, comme les ordinateurs de la marque à la pomme équipés de la puce M1.

Un petit pas contre l'obsolescence programmée
Jusqu'à présent, en cas de dysfonctionnement ou de casse, les clients ne pouvaient s'en remettre qu'aux "Genius Bar", les espaces techniques de ses boutiques, ou à des réparateurs indépendants agréés, ayant accès aux bons outils et aux manuels. La version physique de son écosystème logiciel très fermé, en quelque sorte. Les clients désireux d'allonger la durée de vie de leurs appareils à moindre coût se heurtent à d'autres problèmes, comme l'incompatibilité des matériels Apple avec des composants standard, et une conception des smartphones qui rend plus difficile la réparation que sur d'autres appareils.

Afin de dissuader ses utilisateurs de tenter des manipulations sur leurs iPhones, l'entreprise affirme par ailleurs que changer la batterie peut s'avérer dangereux ou que la sécurité des données pourrait être compromise si les réparations ne sont pas réalisées dans les règles de l'art.

Mais l'administration américaine pousse depuis cet été pour faire passer des lois consacrant le "droit à la réparation", pour des raisons environnementales, ce qui a incité Apple à modifier sa politique.

Pas (forcément) de conséquence sur la garantie
Si Apple a cédé aux sirènes de la RSE, il assortit cependant sa nouvelle politique d'un ensemble d'avertissements destinés à dissuader le commun des mortels de procéder seul à une réparation. L'entreprise précise que celle-ci est réservée à "des techniciens expérimentés et possédant les connaissances nécessaires à la réparation d'appareils électroniques", et que la "vaste majorité des clients" est invitée à se rendre chez un réparateur agréé.

En outre, les pièces détachées étant vendues directement par Apple, il ne faut pas espérer réaliser  des économies sur le prix des composants eux-mêmes.

En revanche , Apple assure que la réparation, si elle est réalisée conformément aux indications de ses manuels, ne fera pas tomber la garantie.