Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple continue de bouder les Mems de STMicroelectronics

STMicroelectronics brille par son absence dans l’iPhone 6S. Comme pour la génération précédente de smartphones d’Apple, le fabricant franco-italien a perdu le marché des détecteurs de mouvements Mems au profit de ses concurrents Bosch et InvenSense.  
mis à jour le 30 septembre 2015 à 14H07
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple continue de bouder les Mems de STMicroelectronics
Apple continue de bouder les Mems de STMicroelectronics

Encore un juteux marché perdu par STMicroelectronics : celui des détecteurs de mouvement Mems de l’iPhone 6S et 6S Plus. Il a été remporté par deux de ses concurrents : l’allemand Sensortec, filiale du groupe Bosch, et le californien InvenSense. C’est le résultat révélé par le désossage de l’iPhone 6S par Chipworks.

 

Le tournant de l'iPhone 5S

Jusqu’à l’iPhone 5, le fabricant franco-italien de semi-conducteurs était le fournisseur exclusif d’Apple en détecteurs de mouvement Mems. C’est à partir de l’iPhone 5S qu’il a commencé à perdre pied, d’abord en se faisant subtiliser l’accéléromètre par Sensortec puis en se faisant complètement évincer de l’iPhone 6 par InvenSense.

 

Dans l’iPhone 6S, Sensortec conserve le marché de l’accéléromètre et InvenSense celui du Mems combinant les fonctions d’accéléromètre et de gyroscope. Comme pour l’iPhone 6, STMicrolectronics est retenu en position de seconde source pour la combinaison accéléromètre et gyroscope, c’est-à-dire de solution de secours au cas où InvenSense serait défaillant.

 

Interrogé par L'Usine Digitale, lors de la présentation des résultats 2013, sur les raisons de ces échecs, Jean-Marc Chery, le directeur général du groupe avait expliqué : "Soit parce qu'on n’a pas les produits répondant aux spécifications demandées par le client, soit parce qu'on n’est pas compétitifs en prix."

 

Absence sur d'autres composants

Au-delà des Mems, le numéro un européen des semi-conducteurs propose d’autres composants clés pour les mobiles, comme les circuits de gestion de la batterie ou les puces de contrôle de l’écran tactile. Or, il brille par son absence dans le nouveau smartphone d’Apple puisqu’il n’y dispose d’aucun composant majeur. C’est un grand contraste par rapport à ses concurrents principaux comme Texas Instruments (4 composants dans l'iPhone 6S), Avago (2 composants) ou NXP (2 composants).

 

STMicroelectronics peut se consoler de partager le marché des Galaxy S6 et Galaxy Note 5 de Samsung pour le Mems combinant accéléromètre et gyroscope. Depuis deux ans, le groupe se bat pour diversifier ses marchés. Avec quelques succès auprès des constructeurs chinois de mobiles comme Huawei. Mais pas assez pour compenser la perte d’un client majeur comme Apple. Ainsi, selon Yole Développement, après avoir culminé à 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2012, son activité dans les Mems est tombée à 810 millions de dollars en 2014.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale