Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple discute avec Alibaba pour lancer son service Apple Pay en Chine

Actus Reuters Pour lancer son service de paiement Apple Pay, la marque à la pomme discute avec des banques chinoises et le géant du commerce en ligne Alibaba, a indiqué Tim Cook dans une interview publiée ce mardi 12 mai par l'agence officielle Chine Nouvelle. Alors que son service Alipay est le premier service de paiement en Chine, le président exécutif d'Alibaba, Jack Ma, s'était déjà dit ouvert en octobre dernier être disposé à collaborer avec Apple sur le service de paiement en ligne du groupe américain.
mis à jour le 12 mai 2015 à 16H07
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple discute avec des banques chinoises et le géant du commerce en ligne Alibaba en vue de lancer son système de paiement sans contact sur le marché chinois, a déclaré son directeur général Tim Cook dans une interview publiée ce mardi 12 mai par l'agence officielle Chine Nouvelle.

Lancé en septembre aux Etats-Unis, le service Apple Pay a rapidement dépassé, en nombre de transactions, l'ensemble des autres moyens de paiement sans contact, d'après la firme californienne.

Selon l'agence chinoise Chine Nouvelle, Tim Cook s'est déclaré "très optimiste pour Apple Pay en Chine", en précisant que le démarrage de ce service pourrait y être encore plus rapide.

Apple n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter cette information.

Tim Cook a par ailleurs indiqué à Chine Nouvelle qu'Apple allait continuer à ouvrir de nouveaux magasins dans le pays, visant un total de 40 boutiques l'an prochain contre 22 actuellement.

Les analystes prévoient que la Chine va supplanter les Amériques et devenir le premier marché du groupe de Cupertino.

Le président exécutif d'Alibaba, Jack Ma, avait déclaré en octobre être disposé à collaborer avec Apple sur le service de paiement en ligne du groupe américain.

Sa filiale Alipay est le premier service de paiement en Chine.

FINANCE PERSONNELLE EN LIGNE

Mais le groupe californien n'est pas le seul à s'intéresser au florissant marché chinois des services financiers et le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a lancé lundi un nouveau fonds de placement monétaire.

Baptisé "Huoqi Bao", ce nouveau service, accessible via une application embarquée sur les combinés Xiaomi, proposera un taux de rémunération des dépôts supérieur à celui des banques traditionnelles.

Il est le fruit d'une collaboration entre Xiaomi et E Fund Management, l'un des plus grands spécialistes de la gestion de fortune en Chine.

Xiaomi a indiqué que l'éventail de l'offre serait élargie à court terme, avec des prêts personnels et du courtage en valeurs.

Il rejoint ainsi les géants de l'internet Alibaba, Tencent et Baidu, qui ont révolutionné le marché des services financiers en seulement deux ans.

Yu'e Bao, fonds lancé par Alibaba en 2013, avait drainé 578 milliards de yuans (83 milliards d'euros) à la fin 2014 et un produit équivalent de Tencent, Licaitong, gère 100 milliards de yuans après avoir été lancé l'an dernier.

Avec Reuters (Gerry Shih et Brenda Goh; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media