Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple envisagerait de lancer son propre réseau de communication par satellite

Vu ailleurs Apple réfléchirait à créer son propre réseau de communication par satellite. Le projet est "encore précoce" mais suscite déjà de nombreuses interrogations. L'opération lui permettrait de réduire sa dépendance vis-à-vis des opérateurs télécom traditionnels et d'offrir de nouveaux services.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple envisagerait de lancer son propre réseau de communication par satellite
Apple envisagerait de lancer son propre réseau de communication par satellite © Unsplash/Nasa

Apple travaillerait sur les technologies de télécommunication par satellite, et ce serait même une priorité pour Tim Cook, le CEO de l'entreprise. C'est ce qu'avance un article de Bloomberg publié le 20 décembre 2019, qui révèle qu'Apple désirerait fournir lui-même des services internet à ses utilisateurs sans avoir à passer par les opérateurs télécom.

 

Pour mener à bien ce projet "encore précoce", une "équipe secrète" – composée d'une douzaine d'ingénieurs issus de l'aérospatial, de l'industrie des satellites et des antennes  – aurait été formée. Ce groupe serait dirigé par deux anciens de chez Google : Michael Trela et John Fenwick.

 

Déployer de nouvelles fonctionnalités

Ce nouveau réseau spatial pourrait également servir à perfectionner la localisation des appareils Apple, voire à mettre en œuvre de nouvelles fonctionnalités. L'équipe d'ingénieurs aura cinq ans pour montrer les premiers résultats de ce programme, même si, comme toujours pour ce type de projets expérimentaux, il "pourrait être abandonné" d'ici là.

 

Encore difficile de savoir si Apple prendrait en charge lui-même la construction des satellites ou s'il ferait appel à un sous-traitant. Vu les coûts engagés, il pourrait sous-traiter cette étape à Boeing, Northrop Grumman ou Lockheed Martin, les trois plus gros fabricants de satellites des Etats-Unis. Bloomberg a tenté d'en savoir plus sur cette question mais Apple a, sans surprise, refusé de répondre.

 

Les géants technologiques à l'assaut du ciel

Apple n'est pas le premier GAFAM à s'attaquer au ciel, Amazon est également sur le coup. Il a annoncé, le 18 décembre 2019, avoir acquis deux bâtiments à Redmond (en banlieue de Seattle) pour y installer le quartier général de sa future offre. L’ensemble de la chaîne de valeur y sera installée. A noter qu'Amazon a l'avantage de relations privilégiées avec Blue Origin, entreprise de Jeff Bezos dédiée à la mise au point de lanceurs spatiaux.

 

SpaceX, de son côté, est beaucoup plus avancé. Avec son projet Startlink lancé en 2015, l'entreprise américaine ambitionne de déployer un réseau internet grâce à une méga-constellation de 42 000 satellites. Une première vague de lancement à bord de la fusée Falcon 9 a permis de déployer une soixante de satellites Starlink le 24 mai 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media