Apple et Google partent à la conquête du marché juteux de la domotique

Apple aurait développé un système d'exploitation pour les objets connectés de la maison, Google se lancerait sur le marché de la sécurité domestique intelligente… Pas de doute possible, les géants de la high-tech veulent se tailler la part du lion dans le secteur de la domotique, en pleine croissance.

Partager
Apple et Google partent à la conquête du marché juteux de la domotique

Après s'être attaqués au marché appétissant du véhicule connecté, les géants du net veulent conquérir le secteur de la domotique, Apple et Google en tête. La firme à la pomme souhaite que son iPhone devienne la clef de voûte de la maison intelligente. Selon le Financial Times, le groupe devrait dévoiler, lors de sa conférence mondiale pour les développeurs le 2 juin 2014, un nouveau logiciel développé pour son smartphone.

Conçu comme un véritable système d'exploitation central des objets connectés, le programme permettrait à ses utilisateurs de contrôler à distance la lumière et le système de sécurité de leur habitation (entre autres). Apple pourrait autoriser des entreprises tierces à créer des produits fonctionnant avec ce nouvel outil de gestion. Elle devrait imposer à ses partenaires un certain niveau de qualité et des restrictions, notamment en termes de respect de la vie privée des clients.

De nombreux acteurs se positionnent

Les iPhone équipés du logiciel pourraient recevoir et envoyer des informations grâce à la technologie de communication en champ proche (NFC), même si rien n'est encore sûr. Ce système permet par exemple à un lecteur d'échanger des données avec n'importe quel terminal mobile, pour payer avec son téléphone portable notamment.

Mais il n'est pas dit que le programme d'Apple parvienne à s'imposer comme la référence du système d'exploitation domotique. De nombreux acteurs privés se positionnent pour capter une part de ce marché naissant. Les institutions publiques s'intéressent également de près au sujet, comme l'Inria et les universités de Hambourg et de Berlin. Elles ont développé ensemble RIOT, un système d'exploitation open source capable, lui aussi, de gérer différents objets connectés.

Des standards mondiaux

Il n'est pas garanti que les fabricants de matériel domotique se plient aux règles d'Apple. Ils pourraient choisir de développer des protocoles et des standards mondiaux, qui permettraient aux différents appareils de communiquer entre eux.

Google s'intéresse aussi de près à la domotique. Mais le groupe de Mountain View a choisi une autre stratégie : il rachète des spécialistes du secteur, comme Nest. En janvier 2014, il a déboursé 3,2 milliards de dollars pour mettre la main sur la jeune pousse, qui fabrique notamment des thermostats connectés, fraîchement débarqués en Europe.

sécurité intérieure connectée

Selon The Information, la nouvelle filiale du géant du net discuterait avec une start-up spécialisée dans les caméras connectées baptisée Dropcam, pour un éventuel rachat. La jeune pousse vend une caméra capable de sauvegarder dans le cloud les images qu'elle enregistre. Ses utilisateurs peuvent visionner les enregistrements où et quand ils le souhaitent.

Les discussions en seraient pour le moment à un stade très préliminaire. Mais il ne semble pas incohérent que Google souhaite développer une offre plus complète sur le marché plein de promesses de la sécurité intérieure connectée, via Nest qui dispose déjà en catalogue d'une alarme incendie intelligente.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS