Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple ouvre le projet Research kit : la santé passe en mode open data

[ACTUALISE] C'est vers l'Apple Watch, la montre connectée développée par la firme de Cupertino, que les yeux étaient rivés, lundi 9 mars, lors de la keynote de Tim Cook. Une annonce tant attendue qu'elle aurait presque pu éclipser la présentation du nouveau MacBook, et la plate-forme Research Kit dévoilée par la patron de la firme. Focus sur cet outil qui permettra de créer des applications pour la recherche médicale. 
mis à jour le 15 avril 2015 à 10H44
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple ouvre le projet Research kit : la santé passe en mode open data
Apple ouvre le projet Research kit : la santé passe en mode open data © Apple

Actualisation du 15 avril : Apple vient de publier le framework de Research Kit afin de permettre aux chercheurs et développeurs de créer de nouvelles applications à but médical.

Outre sa tant attendue montre connectée, Apple a également annoncé, lundi 9 mars, une nouvelle plate-forme dédiée à la santé, ResearchKit. Des chercheurs ont pendant l'année écoulée utilisé ResearchKit pour créer des applications destinées à traiter des des maladies graves. Avec la permission des utilisateurs, ResearchKit peut accéder aux données mesurées par des applications tierces sur le poids des utilisateurs, leur pression artérielle et leur taux de glycémie. Une partie de ces fonctionnalités était déjà possible avec HealthKit , mais désormais les partenaires d'Apple, comme l'Université d'Oxford ou l'Hôpital Mount Sinai, auront accès aux données. Apple a souligné qu'il n'aura pas accès à ces données, sauf si elle sont partagées volontairement par l'utilisateur.

"n'importe qui peut contribuer à la recherche sur Parkinson" 

Avec ResearchKit, les chercheurs peuvent construire eux-même une application de tests médicaux, accessible à tous, même ceux qui sont loin de leur laboratoire. Les utilisateurs peuvent s'inscrire avec une signature numérique, et instantanément commencer à enregistrer leurs données. "Désormais, n'importe qui avec un iPhone peut contribuer à la recherche sur Parkinson" a expliqué Jeff Williams, vice-président des opérations. Les patients peuvent enregistrer leurs symptômes simplement en disant "ahhh". "ResearchKit transforme l'iPhone en un puissant outil de diagnostic," a résumé Jeff Williams.

ResearchKit sera disponible au mois d'avril, et cinq premières applications sont disponibles aujourd'hui. Elles sont dédiées à la maladie de Parkinson, aux maladies cardiovasculaires, au diabète, à l'asthme et au cancer du sein. Mais surtout, la plate-forme sera en mode open data, afin que chacun puisse contribuer à la recherche médicale.

Un nouveau "MacBook"

Apple a, par ailleurs, dévoilé un nouvel ordinateur portable, intitulé simplement "MacBook", avec un écran Retina de 12 pouces, "le plus léger et le plus fin" jamais fabriqué par Apple. Il pèse moins d'un kilo, pour 13.1 mm d'épaisseur. Les ingénieurs ont dû repenser la conception du produit pour obtenir tel résultat, et ont gagné de l'espace en supprimant le ventilateur. Des capteurs de pression permettent une précision accrue, et le clavier a été entièrement repensé. Le MacBook sera disponible en version dorée, à un prix de départ de 1299 euros, dès le 10 avril. "Le notebook avec la meilleure efficacité énergétique au monde", selon Apple, a une autonomie de 9 heures pour surfer sur le web. Un port unique USB-C remplace tous ceux qui existent actuellement sur le MacBook Air, et nécessitera certainement de nouveaux adaptateurs.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media