Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple pèse dans les Semiconducteurs plus que Nvidia, AMD ou Renesas

En développant les puces au cœur de ses iPhone ou iPad, Apple devient aujourd’hui un acteur majeur des semiconducteurs. Selon IC Insights, le groupe de Tim Cook devance des références du secteur comme Sony, Nvidia, AMD ou Renesas, et talonne STMicroelectronics, l’un des trois champions européens des puces électroniques.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple pèse dans les Semiconducteurs plus que Nvidia, AMD ou Renesas
A10, le dernier processeur maison d'Apple © Apple

On connait Apple comme un acteur de référence des marchés des smartphones, tablettes et microordinateurs. Le groupe de Tim Cook devient aujourd’hui aussi un acteur majeur des semiconducteurs. Au point de devancer des références du secteur comme Nvidia, numéro un mondial des processeurs graphiques, AMD, seul challenger d’Intel dans les processeurs à architecture X86, ou encore Renesas Electronics, leader mondial des microcontrôleurs pour l'automobile.

 

10e génération de puces maison

Depuis 2010, Apple développe les processeurs d’application au cœur de ses iPhone ou iPad. Il le fait selon un modèle "fabless", confiant leur production à deux fondeurs de semiconducteurs : le coréen Samsung et le taïwanais TSMC. Il en est aujourd’hui à la dixième génération A10 Fusion en technologie FinFET 16 nm Plus de TSMC, c’est-à-dire avec des transistors 3D et une gravure d'une finesse de 16 nanomètres. Avec l’iPhone 7, lancé en septembre 2016, il étend sa maîtrise aux circuits Bluetooth qui assurent la liaison audio sans fil entre le terminal et l’oreillette.

Aujourd’hui, le groupe californien utilise ses propres processeurs d’application dans tous ses produits (iPhone, iPad, Apple TV et Apple Watch), à l’exception de ses micro-ordinateurs Mac, iMac et MacBook qui restent, eux, motorisés par des processeurs d’Intel. Il réserve ses puces à un usage exclusivement interne, l’un de ses deux axes, avec le logiciel, de sa stratégie de différenciation sur le marché. S’il les vendait, elles représenteraient, selon IC Insights, un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars en 2016, en bond de 17% par rapport à 2015. Ce qui en ferait le 13e acteur mondial des semi-conducteurs, devant Sony (6,4 milliards de dollars), Nvidia (6,3 milliards de dollars), Renesas Electronics (5,7 milliards de dollars) ou encore AMD (4,2 milliards de dollars). Selon les prévisions du cabinet, il devrait même talonner STMicroelectronics (6,9 milliards de dollars) en 2016, l’un des trois champions européens des puces électroniques aux cotés de NXP et Infineon Technologies.

 

3 places gagnées dans le classement 2016

Chaque année, Apple remonte dans le classement des acteurs de semiconducteurs d’IC Insights. En 2016, il a gagné trois places. S’il poursuit son ascension à ce rythme, il pourrait gagner une ou deux places en 2017, et détrôner ainsi STMicrelectronics, voire aussi Infineon Technologies.

Ce développement se traduit par un impact grandissant dans le secteur. Le poids d’Apple dans les semi-conducteurs représente autant de marché qui échappe à des fournisseurs de processeurs d’application comme Qualcomm, MediaTek ou Intel. Ce qui pousse ces acteurs soit à sortir du marché, ce que Intel a déjà fait, soit à se diversifier dans des marchés adjacents comme les datacenters, l’automobile, la santé ou plus généralement l’Internet des objets, ce que fait Qualcomm.

 

Le modèle d'Apple copié

Apple fait des émules. Samsung, Huawei, LG, Xiaomi…Les autres grands constructeurs de mobiles sont de plus en plus nombreux à reprendre son modèle d’intégration verticale dans les puces. Sans toutefois aller jusqu’au bout de la logique, ni égaler les capacités de la firme à la pomme. Selon Ashraf Eassa, analyste sur le blog boursier The Motley Fool et bon connaisseur des technologies des semi-conducteurs, Apple affiche des capacités impressionnantes dans la conception de circuits intégrés électroniques. De quoi faire palir d’envie des acteurs historiques comme Intel, Qualcomm ou Nvidia.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale