Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple précise sa politique en matière de données de santé pour sa plate-forme HealthKit

Apple veut strictement encadrer l'utilisation de données personnelles de santé via sa plate-forme HealthKit. Les développeurs utilisant l'outil ne pourront pas vendre de données médicales personnelles aux annonceurs.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple précise sa politique en matière de données de santé pour sa plate-forme HealthKit
Apple précise sa politique en matière de données de santé pour sa plate-forme HealthKit © Capture vidéo Apple

Outre iOS8 et l'iPhone 6, Apple devrait profiter de sa conférence du 9 septembre pour donner des détails sur le lancement d'HealthKit. Il s'agit d'une plate-forme de gestion des données de santé sur laquelle des développeurs pourront stocker et échanger de la data afin de bâtir des applications liées au bien-être, au sport et au fitness.

La marque à la pomme prend des précautions pour éviter que l'outil ne se transforme en gigantesque banque de données personnelles. Elle a précisé les conditions d'utilisation du service. Les développeurs collectant des données via HealthKit auront l'interdiction de les revendre à des publicitaires ou à des courtiers de données, prévient Apple dans ses règles de confidentialité mises à jour. Elles pourront en revanche partager ces données avec des tiers à des fins de recherche médicale, mais à condition que les utilisateurs donnent leur consentement explicite.

éviter un usage détourné des api

De la même façon, les développeurs devront utiliser les API HealthKit uniquement dans le but de faire fonctionner leurs applications de santé et de fitness, et non pour collecter des données de façon détournée. Les développeurs d'application devront clairement informer leurs clients de l'utilisation faite de leurs données.

Autre nouveauté : Apple interdira aux développeurs de stocker des données médicales ou de bien-être sur sa plate-forme iCloud. Une décision annoncée quelques heures après le piratage de comptes iCloud de célébrités,  Avec cette annonce, la firme démontre sa volonté de traiter les informations médicales avec un soin particulier, comme des données spécifiques, à stocker sur des plate-formes dédiées, et non sur des services cloud généralistes. Et confirme implicitement une évidence : non, on ne stocke pas de données sensibles sur une plate-forme comme iCloud.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale