Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple rachète Credit Kudos, une fintech de l'open banking

Vu ailleurs La start-up britannique pourrait constituer la brique manquante du futur service de paiement fractionné proposé par Apple Pay.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple rachète Credit Kudos, une fintech de l'open banking
Apple rachète Credit Kudos, une fintech de l'open banking © CardMapr.nl/Unsplash

L'été dernier, on apprenait qu'Apple travaillait au lancement d'un service de paiement en plusieurs fois pour Apple Pay. Une acquisition dévoilée cette semaine par le site d'information sur les cryptomonnaies The Block, confirmée par une source à CNBC, vient appuyer cette information. Apple a racheté cette semaine la fintech londonienne Credit Kudos, qui développe une solution d'open banking, permettant à ses clients de réaliser du credit scoring en se connectant aux données bancaires des utilisateurs avec leur consentement. 

Credit Kudos a levé 5 millions de livres en avril 2020, auprès de AlbionVC. Triple Point, Plug and Play Ventures, Ascension Ventures, Entrepreneur First et plusieurs business angels.

Une brique indispensable au BNPL
Grâce à la start-up, Apple pourrait ainsi optimiser le risque de crédit de son futur service Apple Pay Later, qui permettrait à tous les utilisateurs du portefeuille de paiement mobile sans contact de payer leurs achats en plusieurs fois, sans frais. Apple offre déjà un service de paiement fractionné pour l'achat de ses propres produits, par le biais de l'Apple Card, disponible uniquement aux Etats-Unis depuis 2019 et lancée en partenariat avec Goldman Sachs.

En avril 2021, l'Autorité de la Concurrence française a alerté sur le risque de renforcement du pouvoir de marché des GAFA dans le domaine du paiement. La plupart des banques françaises, traditionnelles et en ligne, sont compatibles avec Apple Pay. La firme américaine prend une commission sur chaque transaction effectuée avec son application de paiement, payée par les banques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.