Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple s'est enfin libéré de l'emprise de Steve Jobs, se félicite Steve Wozniak

Steve Jobs voulait qu'Apple ne produise que de petits téléphones. Mais en 2014, le géant de la high-tech a lancé sa première phablet, l'iPhone 6. C'est un signe que la firme à la pomme se libère du "dogme" imposé par son ancien patron, se félicite Steve Wozniak, co-fondateur de l'entreprise, dans une interview accordée au quotidien économique The Australian Financial Review.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple s'est enfin libéré de l'emprise de Steve Jobs, se félicite Steve Wozniak
Apple s'est enfin libéré de l'emprise de Steve Jobs, se félicite Steve Wozniak © "The DEMO Conference" CC -Flickr

Dans un entretien accordé au quotidien économique The Australian Financial Review, le co-fondateur d'Apple Steve Wozniak se réjouit que l'entreprise se soit libérée du joug de son ancien PDG : "J'admire vraiment Tim Cook et le fait que son équipe ait brisé le dogme imposé par Steve Jobs, qui ne voulait fabriquer que de petits téléphones."

Apple a sorti en septembre 2014 son iPhone 6 plus, une phablet de 12,7 centimètres de diagonale. Ces appareils mobiles sont plus grands que de simples smartphones mais plus petit qu'une tablette. Le "nouvel Apple" à commencer à émerger, pointe l'entrepreneur. "Il est moins secret et plus ouvert sur les idées extérieures."

Les Google Glass ne fonctionneront pas

Steve Wozniak a également donné au journaliste de The Australian Financial Review son point de vue sur l'avenir des nouvelles technologies destinées au grand public. Il a l'impression d'être "la personne la plus cool de la terre" lorsqu'il porte ses Google Glass. Pourtant, "ce super produit […] ne fonctionnera pas", selon lui, car il n'a pas trouvé d'applications commerciales qui justifient son prix élevé.

Le co-fondateur d'Apple, devenu résident permanent australien en décembre 2014, trouve les premières smartwatchs "décevantes". Il attend qu'une entreprise "trouve la bonne solution pour concevoir une montre astucieuse et utile" qui ne soit pas simplement un outil de remplacement du smartphone.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.