Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple se rachète une bonne conduite environnementale auprès de Greenpeace

L'ONG Greenpeace a publié le 2 avril son rapport annuel sur "l'internet vert", qui classe les entreprises de la high-tech en fonction de leur utilisation des énergies renouvelables, notamment pour alimenter leurs tentaculaires data centers. En 2013, le mauvais élève Apple redore son image, Amazon Web Services et Twitter ont encore beaucoup d'efforts à consentir.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple se rachète une bonne conduite environnementale auprès de Greenpeace
Apple se rachète une bonne conduite environnementale auprès de Greenpeace © ChrisDag - Flickr - C.C

Le "cancre" de l'énergie verte s'est racheté une bonne conduite... environnementale.

Selon le dernier rapport de l'ONG Greenpeace sur "l'internet vert", publié le 2 avril, qui met en avant les bonnes et mauvaises pratiques des industriels dans la gestion de leurs centres de traitement de données (data centers) du point de vue écologique, Apple fait cette année office de bon élève parmi les majors de la high-tech.

Une progression notable pour la firme de Cupertino, épinglée dans le rapport 2012 pour le manque d’attention qu'elle accordait à la provenance de l’électricité consommée par ses installations. Et notamment son data center de Caroline du Nord, alimenté à l'époque à hauteur de 60 % par une "énergie sale" selon Greenpeace, le charbon.

Selon le rapport de l'ONG, six entreprises majeures du cloud computing - Apple, Facebook, Google, Salesforce, Rackspace et Box - se sont engagées en 2013 à respecter l'objectif d'alimenter leurs data centers avec 100 % d'énergies renouvelables.

Amazon Web Services, le cloud du géant de l'e-commerce Amazon, se révèle pour sa part l'une des entreprises "les plus sales et moins transparentes" du secteur, "loin derrière ses concurrents", selon les critères établis par Greenpeace. Twitter se retrouve également "à la traîne", avec l'absence totale de rapports concernant son empreinte carbone et les sources d'énergie de ses data centers.

Ces dernières années, l'essor du cloud computing a fait exploser les besoins des "big techs" en centres de traitement de données. Pour Greenpeace, cette "révolution du cloud" doit être l'occasion de développer les énergies renouvelables.

Elodie Vallerey

Greenpeace Clicking Clean Avril 2014 by L'Usine Nouvelle

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale