Apple poursuivi pour ses fausses promesses en matière de respect de la vie privée

Apple devra faire face à un recours collectif déposé en Californie qui l’accuse de tromper les détenteurs d’iPhone et de continuer à recueillir un bon nombre d’informations au travers de ses propres applications, malgré la désactivation par les utilisateurs du suivi dans les paramètres.

Partager
Apple poursuivi pour ses fausses promesses en matière de respect de la vie privée

La politique d’Apple en matière de respect de la vie privée a du plomb dans l’aile. Une nouvelle plainte en recours collectif a été déposée vendredi dernier devant une cour californienne. La firme à la pomme y est d’accuser de duper ses utilisateurs et de continuer à collecter des informations extrêmement détaillées à partir de ses propres applications, comme l’App Store, quand bien même le suivi des activités aurait été désactivé dans les paramètres par le détenteur d’un iPhone.

Cette contradiction avec la politique affichée d’Apple, qui a beaucoup misé ces dernières années sur la confidentialité et le contrôle donné aux utilisateurs sur leurs propres données, a été révélée par une étude menée par deux chercheurs indépendants.

"Le fait de désactiver ou de désactiver les options de personnalisation n’a pas réduit la quantité d’analyses détaillées que l’appli [App Store, NDLR] envoyait", a déclaré l’un d’entre eux au site Gizmodo. Les informations récoltées en temps réel incluraient les applications recherchées, les publicités consultées ainsi que le numéro d’identification de l’appareil, le type de téléphone utilisé, la résolution de l’écran, la langue du clavier, etc.

Et ce constat ne s’arrêterait pas seulement à la boutique d’application d’Apple, mais concernerait également Apple Music, Apple TV, les livres, l’iTunes Store et Stocks.

Fausses promesses d'Apple

"Les données qu’Apple collecte en toute discrétion sont précisément le type d’informations privées et personnelles que les consommateurs souhaitent et s’attendent à protéger lorsqu’ils prennent les mesures prévues par Apple pour les utilisateurs afin de contrôler les informations privées qu’Apple collecte", dénonce l’action en justice, souligant que les "les assurances et les promesses d'Apple concernant la confidentialité sont totalement fausses" et que "rien ne justifie" cette "collecte clandestine".

Ce recours, porté par Elliot Libman en son nom et au nom d’autres consommateurs touchés, a été déposé quelques jours avant que Google n’accepte de payer 391,5 millions de dollars pour éviter les poursuites judiciaires aux États-Unis. La firme de Mountain View était dans le viseur des procureurs généraux de 40 États pour avoir continué de collecter les données de géolocalisations des utilisateurs qui avaient pourtant désactivé cette fonction.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS