Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Aux Etats-Unis, Apple visé par plusieurs enquêtes pour pratiques commerciales trompeuses

Vu ailleurs Plusieurs Etats américains, dont le Texas, accusent Apple d'avoir des pratiques commerciales trompeuses. La firme de Cupertino accumule les poursuites aux Etats-Unis comme en Europe où la Commission enquête sur l'App Store et Apple Pay.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Aux Etats-Unis, Apple visé par plusieurs enquêtes pour pratiques commerciales trompeuses
Aux Etats-Unis, Apple visé par plusieurs enquêtes pour pratiques commerciales trompeuses © Unsplash/Fabian Grohs

Un groupe d'Etats américains ont ouvert des enquêtes sur les pratiques commerciales d'Apple, selon Axios dans un article publié le 24 juillet.

La violation de plusieurs lois du Texas
L'information provient d'un document signé par le procureur général du Texas dans lequel il fait référence à des enquêtes ouvertes par plusieurs Etats. Le magistrat accuse Apple d'appliquer des pratiques commerciales trompeuses provoquant une violation de plusieurs lois en vigueur au Texas. Obtenu par l'association américaine Campaign for Accountability, le document ne donne pas plus de précision sur les faits reprochés à la firme américaine.

Apple a déjà fait face à ce type d'accusations. Après avoir procédé à une nouvelle mise à jour courant 2017, les consommateurs avaient remarqué un ralentissement notable de leur iPhone. L'entreprise américaine avait finalement admis procéder au "bridage" des processeurs sur ses anciens modèles, le justifiant par une volonté de prolonger la durée de vie des batteries. Mais il n'en avait jamais informé les utilisateurs. Aux Etats-Unis, Apple a finalement consenti en mars dernier de régler jusqu’à 500 millions de dollars pour mettre fin au contentieux. En France, la répression des fraudes a condamné l'entreprise au paiement d'une amende 25 millions d'euros.


Les accusations se multiplient contre Apple
La firme de Cupertino est également dans le viseur de la Commission européenne qui a ouvert deux enquêtes antitrust en juin 2020. La première vise à déterminer si les règles imposées par l'entreprise pour la distribution d'applications sur l'App Store violent les règles de concurrence européenne. La seconde porte sur la solution de paiement mobile Apple Pay. Plus récemment, c'est l'autorité italienne de la concurrence qui soupçonne Apple et Amazon de s'être entendu pour exclure de la plateforme tout autre revendeur que les membres du programme officiel d'Apple, à qui appartient Beats.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media