Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Unity refuse de fusionner avec AppLovin pour 17,5 milliards de dollars

Unity rejette l'offre d'acquisition d'AppLovin. Cette annonce n'est pas tellement une surprise. L'éditeur du moteur 3D du même nom préfère poursuivre l'acquisition d'ironSource, un concurrent d'AppLovin qui propose des outils publicitaires à destination des développeurs de jeux et autres créateurs de contenu en 3D temps réel.
mis à jour le 16 août 2022 à 09H38
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Unity refuse de fusionner avec AppLovin pour 17,5 milliards de dollars
Unity refuse de fusionner avec AppLovin pour 17,5 milliards de dollars

Mise à jour le 16/08/2022 : Unity rejette l'offre d'AppLovin. Il n'aura fallu que quelques jours pour que le comité de direction de Unity annonce le 15 août 2022 rejeter cette offre de fusion à 17,5 milliards de dollars. L'éditeur du moteur 3D plébiscité par les créateurs de jeux vidéo souhaite se concentrer sur l'acquisition d'ironSource. Cette start-up israélienne est une concurrente d'AppLovin qui propose des outils publicitaires à destination des développeurs de jeux et autres créateurs de contenu en 3D temps réel.

Article original : AppLovin, qui propose des solutions de monétisation et de marketing aux développeurs d'applications mobiles, offre 17,5 milliards de dollars à Unity pour s'emparer de ses outils de création 3D en temps réel. Cette offre, dévoilée le 10 août 2022, intervient un mois après que Unity a annoncé vouloir fusionner avec ironSource, le concurrent israélien d'AppLovin, pour renforcer son offre d'outils publicitaires à destination des développeurs de jeux et autres créateurs de contenu en 3D temps réel.

L'offre publicitaire de Unity a souffert des changements apportés par Apple dans le tracking des données. IronSource met à disposition des développeurs de jeux des outils pour trouver des clients, rendre leurs jeux plus addictifs et gagner de l'argent plus rapidement. Unity a déclaré que son conseil d'administration évaluerait l'offre d'AppLovin. Mais pour poursuivre les discussions avec AppLovin, Unity serait contraint de mettre fin à l'accord avec ironSource dont le montant s'élève à 4,4 milliards de dollars, selon Reuters. La société israélienne pourrait recevoir 150 millions de dollars en indemnité de résiliation.
 

Un Ebitda estimé à 3 milliards

AppLovin détient un portefeuille de jeux mobiles gratuits dont Word Connect, Slap Kings et Bingo Story.  En raison de ses compétences dans la monétisation pour les développeurs d'applications, AppLovin estime être la mieux positionné pour développer une plateforme de bout en bout avec Unity. L'accord proposé permettrait à Unity de contrôler le nouvel ensemble. Le directeur général d'Unity, John Riccitiello, deviendrait le CEO de la nouvelle entité, tandis que le directeur général d'AppLovin, Adam Foroughi, assumerait le rôle de directeur d'exploitation.

Le nouvel ensemble aurait une offre complète : des outils de création 3D en temps réel, l'analyse des données, l'acquisition d'utilisateurs, la monétisation, la publicité programmatique. "Nous pensons qu'ensemble, AppLovin et Unity créeraient une entreprise leader sur un marché qui a un énorme potentiel de croissance, et qui générerait un Ebitda ajusté estimé à plus de 3 milliards de dollars d'ici la fin de 2024", a expliqué Adam Foroughi dans un communiqué.

AppLovin assure gérer son activité logicielle avec des marges élevées et pense que des économies d'infrastructures substantielles pourraient voir le jour en cas de rapprochement avec Unity. "Avec l'échelle que nous atteindrions en unifiant nos solutions et l'innovation qui découlerait de la combinaison de nos équipes, nous prévoyons que les développeurs de jeux en seraient les plus grands bénéficiaires", a affirmé Adam Foroughi.

Des licenciements chez Unity

L'offre d'AppLovin intervient alors que les développeurs de jeux et les fabricants de consoles avertissent d'un ralentissement à venir dans le secteur en raison de l'inflation, qui conduit les clients à revoir leurs dépenses, et de la fin de l'effet Covid. Unity, également touché sur le front publicitaire, n'échappe pas à la tendance. L'entreprise a licencié 300 à 400 salariés à travers le monde, soit 4% de ses effectifs.

Mais cela ne l'empêche pas de continuer à se développer. Unity a tout récemment annoncé avoir noué un accord afin de créer une coentreprise avec de multiples partenaires en Chine dont Alibaba, China Mobile, Oppo, ByteDance et G-Bits Network Technology Xiamen. Cette coentreprise, baptisée Unity China, commencera sous peu à créer des versions locales de ses produits destinés aux développeurs de jeux.

Au-delà du jeu vidéo, la plateforme de Unity est utilisée dans d'autres industries. A commencer par l'automobile. Volvo travaille avec Unity sur le design de ses véhicules afin de trouver où placer au mieux un Lidar par exemple, et pour réaliser des simulations. Mais le constructeur s'est tourné vers Unreal Engine, le concurrent de Unity, pour améliorer son système graphique et d'info-divertissement… Toutefois, Unity vient tout juste de décrocher un contrat avec Mercedes pour alimenter son système d'info-divertissement MB.OS.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.