Après Android KitKat, Nestlé sort une version limitée "YouTube Break" de sa barre chocolatée

Quand digital et monde physique se rejoignent. Après la version 4.4 de l'OS mobile Android baptisée "KitKat" grâce à un partenariat signé en septembre 2013 entre Google et Nestlé, c'est au tour des barres chocolatées d'emprunter le nom de l'une des marques phares du géant américain.

Au Royaume-Uni, le biscuit enrobé adopte ainsi un emballage en édition limitée portant la mention "YouTube Break".

Une opération commerciale prévue pour célebrer les 80 ans de la marque KitKat, créée en 1935 par l'entreprise britannique Rowtree (rachetée en 1988 par Nestlé).

Dans le même temps, le "jeune" YouTube fête cette année les 10 ans de la mise en ligne de sa première vidéo.

Partager

L'édtion limitée "YouTube Break" des Kit Kat au Royaume-Uni

En prononcant les mots "YouTube my break" dans la reconnaissance vocale disponible sur les smartphones Android, l'utilisateur se voit proposer une sélection des quatre vidéos tendance du jour. Il est invité à les regarder en dégustant sa barre chocolatée sur le principe de son célèbre slogan "Have a break, have a Kit Kat". Les explications en vidéo des responsables de Google et Nestlé UK :

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS