Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après Didi, Baidu envisage aussi de construire son propre véhicule électrique

Vu ailleurs Baidu envisage de construire son propre véhicule électrique. A l'origine d'un moteur de recherche sur internet, Baidu s'est aussi lancé dans la course au véhicule autonome. L'entreprise a déployé un service de robot taxi dans plusieurs villes de Chine. Ce véhicule qu'elle envisage de construire serait-il spécifiquement conçu pour le déploiement de tels services ou serait-il commercialisé auprès du grand public ?
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après Didi, Baidu envisage aussi de construire son propre véhicule électrique
Après Didi, Baidu envisage aussi de construire son propre véhicule électrique © simone brunozzi - Wikimedia commons

Baidu, qui a développé un moteur de recherche, envisage de faire son propre véhicule électrique. L'entreprise chinoise qui développe une plateforme pour les véhicules autonomes, s'est rapprochée de différents constructeurs automobiles, rapporte Reuters mardi 15 décembre 2020.

Elle envisage soit la fabrication sous contrat soit la création d'une coentreprise avec des constructeurs – coentreprise qui serait majoritairement détenue par Baidu. Des discussions préliminaires, qui n'ont abouti sur aucune décision, ont été menées avec des constructeurs comme Geely, Guangzhou Automobile Cie et FAW Group pour la création d'une joint-venture, précise Reuters.

Des services de robot taxi
Baidu dispose d'une unité de conduite autonome Apollo qui travaille avec des constructeurs automobiles afin de leur fournir des systèmes avancés d'aide à la conduite. Par exemple, en partenariat avec le constructeur WM Motor, Baidu mène un projet dont le but est d'équiper des véhicules de sa plateforme de conduite autonome ACU pour alimenter un système de parking autonome "Apollo Valet Parking".

Grâce à cette technologie de conduite autonome, Baidu opère aussi son service de robot taxi 'Go Robotaxi' à Pékin, Changsha et Cangzhou. L'entreprise, qui prévoit de le déployer dans une trentaine de villes d'ici trois ans, a récemment obtenu l'approbation pour faire circuler des véhicules autonomes sans opérateur de sécurité à Pékin.

Baidu suit l'exemple de Didi
En concevant et fabricant son propre véhicule, le géant chinois de l'internet irait plus loin que d'autres entreprises technologiques majeures. Alphabet développe une technologie de conduite autonome avec sa filiale Waymo et Amazon s'est récemment emparé de la start-up Zoox qui développe une technologie similaire.

La démarche de Baidu semble suivre celle de Didi Chuxing. Ce dernier, qui mène aussi des recherches autour du véhicule autonome, a récemment présenté une voiture spécifiquement conçue pour les services de VTC et fabriquée en partenariat avec BYD. Cela permettrait à Baidu de diversifier ses activités et ses sources de revenus éventuels. Un effort qui semble primordial puisque les revenus tirés de son activité principale de moteur de recherche ont augmenté de seulement 2% l'année dernière, rappelle Reuters.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.