Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après la CGT, l'Apec alerte sur la difficulté des cadres à se "déconnecter"

A l'occasion de ses 5e "Entretiens experts", l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) a réalisé un sondage pour comprendre l'impact de l'essor des outils connectés sur le travail quotidien des salariés. Pour une grande majorité des cadres interrogés, les nouvelles technologies ne leur permettent plus de se "déconnecter" de l'entreprise en contribuant à les faire travailler en dehors de leurs horaires habituels.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après la CGT, l'Apec alerte sur la difficulté des cadres à se déconnecter
Après la CGT, l'Apec alerte sur la difficulté des cadres à se "déconnecter" © D.R.

"Les outils connectés font partie du quotidien des cadres". Partant de ce constat, l'Apec a réalisé un sondage sur le niveau de "connexion" des cadres en entreprise, à l'occasion de ses 5e "Entretiens experts" début décembre.

Nouveaux usages, évolution numérique, travail collaboratif... l'association a interrogé 450 cadres du secteur privé sur les conséquences de la généralisation des appareils mobiles connectés (ordinateur portable, smartphone, tablette etc...) sur leur quotidien.

1 cadre sur 3 se déconnecte rarement voire jamais

Pour les cadres interrogés, les outils connectés tendent à augmenter la charge de travail (72%), dégrader la qualité de vie (60%) et n’apparaissent pas comme des facteurs de motivation et de reconnaissance (95%). 

Ils sont 89% à estimer que les technologies de l'information et de la communication (TIC) contribuent à les faire travailler en dehors de l’entreprise et sont seulement 23% à se "déconnecter" (pas de réponse aux mails et appels professionnels en dehors du temps de travail). 76% pronostiquent une augmentation du travail "hors les murs" dans les cinq ans à venir.

impact négatif sur la vie personnelle et familiale

L'Apec souligne que les "cadres ont un rapport ambivalent à la connexion", la considérant à la fois "comme un facilitateur et une charge" : si elle augmente la charge de travail, elle "améliore la productivité" pour 55% des sondés et "apporte de la souplesse dans l'organisation" du travail pour 60% d'entre eux. Néanmoins, il ressort de l'étude que le fait d'être "connecté" à l'entreprise ne facilite pas le travail collectif et les relations dans l'équipe et impacte négativement la vie personnelle et familiale.

A travers ce sondage, l'Apec corrobore les résultats de la consultation en ligne lancée en septembre par l'Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT), composante du syndicat CGT. L'organisation, qui plaide pour un "droit du salarié à la déconnexion", demande notamment la mise en place d'une "négociation obligatoire dans chaque entreprise sur l'utilisation des outils numériques, prévoyant notamment des plages de trêve de mails".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media