Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[NRF 2019] Après la voix, Salesforce muscle Einstein avec la reconnaissance visuelle… mais pas seulement

Salesforce étend sa solution Commerce Cloud. Et profite du NRF 2019 pour présenter 3 nouvelles solutions qui complètent son IA Esinstein : Einstein Visual Search, API Einstein Recommandation et Inventory Availibilty Service. Objectif : améliorer l’expérience du client final, mais aussi du retailer grâce à une plateforme de gestion unique.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après la voix, Salesforce muscle Einstein avec la reconnaissance visuelle… mais pas seulement
[NRF 2019] Après la voix, Salesforce muscle Einstein avec la reconnaissance visuelle… mais pas seulement © Stéphanie Mundubeltz-Gendron

Salesforce avait annoncé le lancement d’Einstein Voice à l’occasion de Dreamforce en novembre 2018. Deux mois plus tard, la solution commence à se déployer. Perry Ellis, site e-commerce de mode pour hommes, a ainsi lancé "Ask Perry Ellis", un assistant personnel intégrant Amazon Alexa. Conseils de look à la demande, idées shopping… "Ask Perry Ellis" se présente comme un personnal shopper à qui les clients de l’enseigne peuvent s’adresser par la voix.
 

Démonstration de "Ask Perry Ellis"

 


 

Déploiement de la reconnaissance visuelle

Mais Salesforce va aujourd’hui un cran plus loin et profite du NRF 2019 Big Retail’s Show pour lancer Einstein Visual Search. Avec cette solution, le spécialiste du CRM donne la capacité à ses clients retailers de proposer la recherche produit via la reconnaissance d’image. Concrètement, il suffit de prendre un look ou un article en photo et d’obtenir les produits les plus ressemblants dans le catalogue de l’enseigne. Une fonction intéressante notamment pour le secteur de la mode mais aussi celui de la maison, pour la partie mobilier et décoration.

"Le vocal et l’image viennent de plus en plus compléter les interactions traditionnelles pour donner aux marques davantage de cordes à leurs arcs et ainsi enrichir l’expérience", indique Sébastien Zins, Vice-Président de Salesforce en charge du Retail France, à L’Usine Digitale.
 

Des API ouvertes pour la recommandation produit et les inventaires

 


Si la reconnaissance d’image et l’assistance vocale existent déjà dans le retail, Salesforce compte faire la différence avec une API ouverte dédiée à la recommandation produit d’Einstein. Einstein API Recommendation permet aux retailers de déployer cette fonctionnalité au-delà de leurs propres sites de vente en ligne, sur l’ensemble des canaux souhaités : le mobile, les réseaux sociaux ou le site e-commerce : "Avant, les moteurs d’IA ne recommandaient que sur un canal", précise Guillaume Aurine, directeur marketing produit France.


Toujours dans cette notion d’ouverture, Salesforce annonce également le lancement d’une autre API pour son nouveau service "Inventory Availibility", qui permet sur une même plateforme de gérer et vérifier les stocks en temps réel, en magasins ou dans tout autre centre de traitement (entrepôt, plateforme logistique…). Via cette solution, les consommateurs sont également en mesure de connaître le nombre de produits disponibles ou non près de chez eux. "C’est notamment très utile pour les ventes flash", nous indique Michele Davolos, directrice Marketing Produit - Commerce Cloud chez Salesforce
 

Un enjeu de rapidité et d'expérience client

"Nos clients veulent allez vite. Mais comment les aider à innover avec l’IA ? Comment on rend cela plus accessible ? Eh bien via une plateforme ouverte à tous les retailers et marques de toute taille. La vitesse est vraiment le thème de toutes ces fonctionnalités. Vous n’avez pas besoin de data-scientist", commente-t-elle.


Une démonstration incluant l’ensemble de ces nouveaux outils a ainsi été présentée sur scène le 13 janvier 2019 sur scène par Rob Garf, VP Strategy & Insights for Retail and Consumer Goods che Salesforce. Avec l’exemple de Madewell, une enseigne de mode pour femme. Dans la démo, un utilisateur prend en photo un sac porté par Malia Obama. Automatiquement, l’application reconnait le produit et affiche deux sacs très ressemblants avec la tarif et la disponibilité des produits. Il n'y a plus, ensuite, qu'à procéder au paiement.

"Ce n’est plus juste une question de CRM (Customer Relashionship Management) mais de CMR (Customer Managing the Relashionship)", résume Rob Garf.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale