Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après le RGPD, la Commission européenne préparerait une réglementation sur l'intelligence artificielle

Vu ailleurs Les inquiétudes sont nombreuses sur les potentielles dérives liées aux technologies issues de l'intelligence artificielle. Biais dans le traitement des requêtes, mauvaise sécurisation des données biométriques, utilisation de données sans consentement... Les sujets ne manquent pas. Pour mieux encadrer ce secteur, la Commission européenne serait en train de plancher sur une nouvelle réglementation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après le RGPD, la Commission européenne préparerait une réglementation sur l'intelligence artificielle
Après le RGPD, la Commission européenne préparerait une réglementation sur l'intelligence artificielle © Pixabay

L'Union européenne fait déjà office de pionnière mondiale en matière de protection des données. Elle pourrait bientôt consolider ce statut avec une nouvelle réglementation sur l'intelligence artificielle. D'après le Financial Times, dans un article du 22 août 2019, la Commission européenne planche actuellement sur un projet de loi qui étendrait les droits des citoyens européens sur leurs données liées au domaine de l'IA.

 

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) couvre déjà abondamment les données biométriques, mais ce nouveau projet irait plus loin et représenterait "un nouveau standard mondial pour la régulation de l'intelligence artificielle", d'après le FT. Il imposerait notamment un droit de regard sur chaque utilisation des données de reconnaissance faciale, qui s'appliquerait à la fois aux gouvernements (forces de l'ordre) et aux entreprises privées.

 

Un projet porté par la prochaine présidente de la Commission européenne

A noter que les pays de l'Union sont globalement déjà mieux protégés en la matière que les Etats-Unis ou d'autres pays à travers le monde, même si ça n'est pas toujours suffisant. Toujours d'après le FT, Ursula von der Leyen, qui prendra la tête de la Commission européenne le 1er novembre 2019, prévoit de présenter un projet de loi sur "les implications éthiques et humaines de l'intelligence artificielle" au cours des 100 premiers jours de son inauguration.

 

Cela représenterait une avancée considérable sur le plan juridique et politique, même si les spécialistes de l'IA n'ont pas attendus pour s'inquiéter des potentielles dérives de leurs technologies. Les chercheurs au sein des géants technologiques américains ont par exemple poussé ces derniers à se réunir dès 2016 au sein de "Partnership for AI", un organisme d'observation des progrès technologiques et d'alerte concernant les risques de dérives. On sait cependant qu'il n'est généralement pas souhaitable de laisser les mégacorporations s'auto-réguler...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale