Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après les satellites et les avions, les drones arrivent en soutien aux agriculteurs

Airbus Defence and Space mise sur les drones pour photographier les surfaces agricoles qui échappent aux satellites et aux avions. Il est en phase de recrutement de partenaires opérateurs d’engins sans pilote.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après les satellites et les avions, les drones arrivent en soutien aux agriculteurs
Après les satellites et les avions, les drones arrivent en soutien aux agriculteurs © Parrot

A côté des tracteurs et autres moissonneuses-batteuses, les drones vont-ils s’imposer comme un équipement indispensable pour les agriculteurs ? Airbus Defence and Space et l’institut du végétal Arvalis, fournisseurs du service de pilotage de précision des cultures Farmstar Expert, en sont convaincus.

Les deux partenaires feront la promotion lors du salon du machinisme agricole, le SIMA qui se tient du 22 au 26 février à Paris-Nord Villepinte, d’une nouvelle option basée sur l’usage de drones. Le service devrait être disponible pour la prochaine campagne des semis 2015/2016. Aujourd’hui, Farmstar s’appuie sur des images prises à partir de satellites et d’avion combinées à des modèles agronomiques, pour aider plus de 14000 agriculteurs à apporter la bonne quantité d’engrais en tout point de leurs champs de blé, d’orge, de colza, de triticale...

"Les drones permettront de couvrir les surfaces agricoles de nos abonnés qu’on ne peut couvrir avec les moyens actuels, explique Théophile Habimana directeur commercial au service Farmstar. Les drones peuvent s’avérer très utiles quand on a besoin d’une forte réactivité, en cas de couverture nuageuse, ou encore pour des parcelles isolées." L’usage de ces véhicules sans pilote sera toutefois limité. On estime qu’environ 1% des surfaces agricoles (soit tout de même un potentiel d’environ 70 000 hectares en France) pourrait bénéficier de l’usage des drones.

Des recrutements d’opérateurs

Pour lancer son service, la société Farmstar est en cours de recrutement des opérateurs de drones, capables de produire et de traiter les images. Des expérimentations ont permis de faire le choix d’un drone de type avion plutôt que de type hélicoptère, capable de survoler environ 200 hectares en une journée. Le modèle de tarification n’a pas encore été arrêté.

Aujourd’hui plus de 730 000 hectares de surfaces agricoles sont pilotées grâce aux services de Farmstar. Les satellites et les avions permettent de remonter les données biométriques des céréales comme la teneur en chlorophylle ou l’indice de surface foliaire. Selon Farmstar, ses services permettent de générer un gain de l’ordre de 25 euros/ha/an du fait d’un rendement accru et d’une consommation d’engrais réduite contre un coût d’abonnement du service de l’ordre de 15euros/ha/an.

Hassan Meddah

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale