Après Prism, l'UE veut garantir la protection des données des Européens

La ministre française de la Justice, Christiane Taubira, a apporté son soutien à la commissaire européenne Viviane Reding pour renforcer la protection des données des citoyens de l'UE après l'affaire d'espionnage Prism qui a secoué les Etats-Unis.

Partager
Après Prism, l'UE veut garantir la protection des données des Européens

Interrogée par l'AFP, la commissaire européenne à la Justice Viviane Reding s'est exprimée sur l'affaire de cyberespionnage Prism, qui secoue les diplomaties des deux côtés de l'Atlantique.

"Prism a réveillé les Européens sur la nécessité d'avoir des règles fortes et strictes", a martelé la commissaire. Dans sa démarche de renforcement de la protection des données personnelles des Européens aux Etats-Unis, elle a obtenu le soutien des ministres de la Justice française et allemande Christiane Taubira et Sabine Leutheusser-Schnarrenberger.

Dans une déclaration commune, elles rappellent à leur tour que "chacun doit savoir quelles données personnelles sont collectées par les opérateurs de télécommunication, dans quelle mesure ces données sont transférées à des autorités étrangères et dans quel but".

Vérifier si les données personnelles des Européens sont bien protégées

"L'action conjointe franco-allemande va être extrêmement utile (...) on va pouvoir accélérer la cadence et faire très très vite", s'est félicitée Viviane Reding à l'AFP. La commissaire européenne évoque par là le projet de réglementation qu'elle avait présentée pour renforcer la protection des données dans l'UE, retoqué par les ministres de la Justice européens en juin.

"On ne peut pas transférer des données personnelles des citoyens européens à un tiers sans leur accord", a-t-elle martelé, assurant que sa démarche vise à vérifier si "les données des citoyens européens sont vraiment protégées ou s'il faut prendre des mesures".

Comme l'affirme l'AFP, Viviane Reding présentera un nouveau projet de réglementation lors d'une réunion formelle des ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'UE en octobre prochain.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS