Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après Timnit Gebru, Google licencie Margaret Mitchell, une autre spécialiste de l'éthique en intelligence artificielle

Vu ailleurs Google a annoncé le licenciement de Margaret Mitchell, fondatrice et ancienne coresponsable de l'équipe d'éthique en intelligence artificielle de l’entreprise. Elle sera remplacée par Marian Croak, jusqu’ici VP of Engineering.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après Timnit Gebru, Google licencie Margaret Mitchell, une autre spécialiste de l'éthique en intelligence artificielle
Après Timnit Gebru, Google licencie Margaret Mitchell, une autre spécialiste de l'éthique en intelligence artificielle © Google/Glassdoor

Margaret Mitchell a révélé le 19 février sur Twitter avoir été remerciée par Google. La fondatrice et ancienne coresponsable de l'équipe de recherche en éthique de l'intelligence artificielle de l'entreprise, a posté un message lacunaire sur le réseau social, abondamment repris.
 


La nouvelle a été confirmée par le géant californien auprès de plusieurs médias. "Après avoir examiné la conduite de cette responsable, nous avons confirmé qu'il y avait eu de multiples violations de notre code de conduite, ainsi que de nos politiques de sécurité, dont l'exfiltration de documents confidentiels sensibles et de données privées d'autres employés", a précisé Google.

Des accusations de racisme et de sexisme
Passée par Microsoft et en poste depuis 4 ans, Margaret Mitchell était suspendue de ses fonctions depuis un mois. En cause, ses prises de position vis-à-vis du limogeage de Timnit Gebru, autre chercheuse en intelligence artificielle, survenu en décembre. Cette décision  provoqué la colère de 1 400 employés du groupe californien, dont certains se regroupent désormais au sein du syndicat Alphabet Workers Union. Google est accusé de sexisme et de racisme pour avoir licencié Timnit Gebru, l’une des seules chercheuses afro-américaines en IA. Margaret Mitchell avait ainsi critiqué publiquement Sundar Pichai sur Twitter.

 


Marian Croak, autre symbole de diversité selon Google
Selon Bloomberg, Google a déjà trouvé la remplaçante de Margaret Mitchell. Il s’agit de Marian Croak, qui prend les rênes de la division de Google Research dédiée à l’intelligence artificielle éthique. Bien connue au sein de la société, cette Afro-Américaine était jusqu’ici VP Engineering chez Google. Elle sera placée sous l’autorité de Jeff Dean, vice-président directeur du Google AI Research and Health. 

Dans un billet de blog, Google revient longuement sur la vision de Marian Croak en matière d’IA responsable. Son projet de de "s'assurer que Google développe l'intelligence artificielle de manière responsable et qu'elle ait un impact positif. Pour ce faire, Marian a créé et dirigera un nouveau centre d'expertise sur l'IA responsable au sein de Google Research". Ce laboratoire mène des travaux de recherche sur l’intelligence artificielle en matière d’accessibilité, de bien commun, d’équité algorithmique et d’éthique, entre autres sujets.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media