Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Après Virgin Atlantic, Vueling s'intéresse à la wearable tech

Après Virgin Atlantic qui expérimente les Google Glass, c'est au tour de la compagnie low cost espagnole Vueling de s'emparer de la wearable tech : ses cartes d'embarquement pourront être affichées dans des smartwatchs Sony.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Après Virgin Atlantic, Vueling s'intéresse à la wearable tech
Après Virgin Atlantic, Vueling s'intéresse à la wearable tech © Sony

Petit à petit, la wearable tech fait son nid. L'un des premiers secteurs à tester des applications concrètes autour de la "technologie à porter" est l'aéronautique. La compagnie Virgin Atlantic a équipé ses hôtesses et stewards, à l'aéroport d'Heathrow, de Google Glass. Les personnels peuvent afficher de nombreuses informations en réalité augmentée pour informer au mieux les passagers. Un joli coup de com' pour la compagnie britannique du fantasque Richard Branson.

la carte d'embarquement au poignet

La compagnie espagnole à bas coûts Vueling fait aussi parler d'elle en expérimentant l'usage de wearable tech... mais pour les passagers, et non les salariés de la compagnie. Vueling ajoute la Sony Smartwatch 2 aux appareils pouvant afficher la carte d'embarquement du passager. Ce type de service est habituellement réservé aux smartphones : c'est la première fois qu'une carte d'embarquement - sous forme de QR code à scanner - est embarquée un bracelet connecté.

Sony veut ainsi démontrer qu'un écosystème se construit, lentement mais sûrement, autour de la deuxième génération de sa montre connectée, qui connaît pourtant un succès public très limité. Le fabricant nippon travaille déjà à concevoir sa remplaçante, qui ne tournera pas sous Android wear, le nouvel OS pour wearable annoncé par Google.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media