Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

AR/VR : Facebook signe un contrat exclusif avec Plessey, une pépite des MicroLED qu'Apple a voulu racheter

Facebook vient de signer un partenariat qui lui garantit l'usage exclusif des écrans MicroLED de la pépite britannique Plessey Semiconductors. Ces écrans nouvelle génération, très difficiles à fabriquer, sont essentiels à la création de lunettes de réalité augmentée grand public. Facebook signe donc là un accord stratégique, et ce alors qu'Apple aurait récemment considéré un rachat de l'entreprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

AR/VR : Facebook signe un contrat exclusif avec Plessey, une pépite des MicroLED qu'Apple a voulu racheter
AR/VR : Facebook signe un contrat exclusif avec Plessey, une pépite des MicroLED qu'Apple a voulu racheter © Plessey

L'entreprise britannique Plessey Semiconductors annonce le 30 mars 2020 la signature d'un contrat d'exclusivité pluriannuel avec Facebook autour de sa technologie MicroLED. Elle lui fournira des écrans pour ses futures lunettes de réalité augmentée. Issue d'un acteur historique des semiconducteurs et des télécommunications, Plessey a pivoté vers la fabrication de MicroLED en 2017.

La technologie MicroLED est la clé de la prochaine génération d'écrans car elle permet des performances largement supérieures au LCD et à l'OLED en matière de luminosité, contraste, d'efficacité énergétique et de longévité. La réalité augmentée est le domaine dans lequel elle aura le plus d'impact, car ces appareils utilisent un système de guide d'onde pour afficher une image sur un verre transparent, qui ne conserve que quelques pourcents de la luminosité de la source de l'image. C'est pour cette raison que des appareils comme HoloLens ou Magic Leap utilisent des verres teintés et ne fonctionnent pas en extérieur.

Un fournisseur qu'Apple réfléchissait à acquérir

Ce partenariat intervient alors que Facebook ne cache plus son ambition de sortir des lunettes de réalité augmentée destinées au grand public. L'entreprise dit vouloir que les appareils électroniques s'effacent pour privilégier les rapports sociaux. Des fuites fin 2019 faisaient état de deux appareils en cours de développement chez Facebook : des lunettes aux fonctionnalités rudimentaires qui pourraient sortir l'année prochaine, et de vraies lunettes de réalité augmentée, très élaborées, prévues pour 2023. Plus généralement, la quasi-intégralité des acteurs de l'électronique s'accorde sur le fait qu'il s'agit de la prochaine grande plate-forme informatique, qui prendra le relais des smartphones tout comme ces derniers l'ont fait avec les ordinateurs portables.

Si Facebook est en pointe sur le sujet, il fait donc face à un autre poids lourd : Apple. L'entreprise de Tim Cook planche elle aussi sur des lunettes de réalité augmentée, qu'elle voit comme un successeur de l'iPhone à horizon 2030. Et Apple lorgnait également sur Plessey Semiconductors. D'après The Information, la firme à la pomme était récemment intéressée par un rachat de l'entreprise britannique, qui n'est évidemment plus d'actualité. En signant un contrat d'exclusivité, Facebook a réussi à couper son concurrent de cette précieuse ressource, et ce sans être sujet à un examen minutieux des régulateurs comme cela aurait été le cas pour une acquisition.

A noter que Facebook s'intéresse à la technologie MicroLED depuis plusieurs années. Il possède de très nombreux brevets en la matière, et avait déjà racheté la start-up InfiniLED en 2017, ainsi que la propriété intellectuelle d'une autre start-up appelée MLed. Apple s'y est mis encore plus tôt en acquérant la start-up LuxVue dès 2014, et continue d'y investir lourdement depuis lors.

Des écrans très difficiles à produire

Si les écrans MicroLED sont une ressource stratégique pour les lunettes de réalité augmentée à l'heure actuelle, c'est qu'ils sont très difficiles à produire. D'autant plus que ceux utilisés pour les téléviseurs par exemple n'ont pas la densité de pixels nécessaire pour ces lunettes. Plessey est l'une des rares sociétés spécialisées dans les MicroLED pour l'AR, et elle a enchaîné les succès en 2019. Elle est parvenue à produire des pixels natifs vert et rouge en plus du bleu standard des LED, ce qui signifie qu'elle est techniquement à même de fabriquer des écrans RGB.

Elle avance par ailleurs qu'elle pourra produire des écrans 4K de moins d'un pouce de diagonale par fabrication monolithique, c'est-à-dire en découpant un morceau de wafer entier pour créer le microdisplay. Ce procédé diffère de celui de "pick-and-place" utilisé pour les téléviseurs. Sur le papier, tous les éléments sont donc réunis. Restera à voir le rendement que pourra atteindre l'entreprise, qui dispose de sa propre usine au Royaume-Uni.

A noter que si l'intérêt des écrans MicroLED est moindre pour la réalité virtuelle car elle n'a pas besoin d'une luminosité hors norme, la possibilité d'atteindre de très hautes densités de pixels avec des écrans beaucoup plus petits n'est pas négligeable. La possibilité que les écrans de Plessey sont utilisés à terme dans les casques Oculus n'est donc pas à exclure.

Outre les écrans, Facebook investit lourdement en R&D pour l'AR/VR. Il travaille sur un système d'exploitation, un assistant vocal, des processeurs dédiés et même des interfaces neuronales. Il enchaîne aussi les rachats, comme celui de Scape Technologies, une start-up spécialisée dans le positionnement visuel. D'importants progrès dans tous ces domaines seront nécessaires pour produire des appareils de réalité augmentée aussi légers et confortables que des lunettes de vue, tout en ayant suffisamment de puissance, d'autonomie et de fonctionnalités pour être utiles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media