Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Argent mobile : Orange passe la vitesse supérieure en Afrique

Orange a conclu un partenariat avec Bank of Africa pour proposer de nouveaux services financiers mobiles en Afrique. Il se repose pour cela sur son expérience avec sa filiale marocaine Meditel. Dernier pays à bénéficier de ce service, Madagascar.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Argent mobile : Orange passe la vitesse supérieure en Afrique
Gérer son argent directement depuis son mobile. C'est ce que propose le partenariat signé mi-septembre entre l'opérateur français Orange et la Bank of Africa (BOA). © orange

Gérer son argent directement depuis son mobile. C'est ce que propose le partenariat signé mi-septembre entre l'opérateur français Orange et la Bank of Africa (BOA). Objectif, gagner des parts de marché sur le marché concurrentiel du m-banking où on retrouve des sociétés comme Bharti Airtel, Millicom, MTN ou Vodafone.

"le service mobile orange money couvre 13 pays"

Orange avait déjà aidé en février 2013 sa filiale marocaine Meditel  à lancer pour la première fois un service d'argent mobile au Maroc faisant appel à la technologie du téléphone cellulaire.

"Pour ce projet, nous avons bénéficié de l’expérience d’Orange dont le service mobile Orange money couvre 13 pays et 6 millions de clients en Afrique" déclarait Mohamed El Mandjra, ancien directeur général de Méditel.

Pour étendre  les transactions financières aux populations africaines non bancarisées, Orange a conclu un partenariat avec la BOA qui dispose d'un réseau de 450 agences dans 16 pays d’Afrique subsaharienne.

Orange Money qui compte actuellement une douzaine de millions de clients dans 14 pays en Afrique et au Moyen Orient peut ainsi faire adhérer la clientèle de la BOA  à son  service sur un marché où la concurrence est rude. 

"sans avoir besoin de se déplacer"

"La complémentarité de nos activités avec BOA apportera à nos clients communs plus de confort en leur permettant d’effectuer des opérations financières depuis leur mobile, où qu’ils soient dans le pays et à n’importe quel moment de la journée, sans avoir besoin de se déplacer" a notamment déclaré Marc Rennard, directeur exécutif AMEA chez Orange.

"Ce service constitue également une réponse adaptée aux besoins de nos clients de réaliser des transactions financières, en s’affranchissant de toute contrainte de temps et d’espace," a annoncé de son côté Alfa Barry, directeur adjoint en charge du marketing pour le Groupe BOA.

"Le partenariat entre Orange et la BOA s’adresse aux particuliers et aux professionnels. Il est disponible depuis quelques semaines à Madagascar et sera mis en place courant 2015 au Mali, Sénégal, Niger et la république du Congo" précise Alban Luherne, directeur Orange Afrique contacté par L'Usine Nouvelle.

"mobile en porte-monnaie électronique"

Et n'importe quel mobile fait l'affaire. "C'est une solution de paiement avec mobile, qui transforme le mobile en porte-monnaie électronique sans nécessité d'utiliser un smartphone. Le service fonctionne à partir d’un simple réseau 2G" note Alban Luherne.

Quel type d'opérations financières peut-on réaliser ? "Sans se déplacer, le client pourra faire des transferts d’argent et payer ses factures d’eau ou d’électricité en temps réel et en toute sécurité" indique Alban Luherne.

Hébergée en France, la plateforme Orange Money développée à partir du logiciel Mahindra Comviva a enregistré l’année dernière plus de 2 milliards d’euros de transactions.

"L'inscription au service est gratuite, en revanche des frais peuvent être prélevés au client ou au commerçant selon le type de transactions" explique de directeur Orange pour l'Afrique. Une carte SIM et un guide d’utilisation sont alors remis au client lors de son inscription au service.

en guise de porte-monnaie

Les commerçants adhérant au système peuvent aussi autoriser leurs clients à réaliser leurs achats avec leur téléphone mobile en guise de porte-monnaie.

Concrètement, l’utilisateur compose un indicatif suivi du numéro du destinataire puis le montant à envoyer pour que la somme indiquée soit transférée.

A titre d'exemple, Méditel Cash permet aujourd'hui un dépôt gratuit d’argent et autorise aussi le retrait. Les transferts sont plafonnés à 2000 dirhams par opération. Le retrait est facturé entre 3 et 16 dirhams en fonction du montant utilisé et les transferts entre 2 et 11 dirhams.

Le marché de l'argent mobile est une industrie jeune qui a été déployée à compter de 2010. Selon l'association mondiale des opérateurs télécom (GSMA), on estime à 2,5 milliards d'individus dans les pays à revenus intermédiaire et faible qui n'ont pas accès aux services financiers dont 1,7 milliard possédant un téléphone mobile.

Nasser Djama
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media