Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Arm dévoile v9, une nouvelle architecture pensée pour les data centers

Avec le boom des data centers et la multiplication des fonctionnalités liées à l'intelligence artificielle, Arm a décidé de présenté une nouvelle architecture de puce spécifiquement conçue pour ces secteurs avec une mise en avant de la sécurité et des capacités d'intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Arm dévoile v9, une nouvelle architecture pensée pour les data centers
Arm dévoile v9, une nouvelle architecture pensée pour les data centers © ARM

Arm, dont les puces inondent le marché du smartphone, développe une nouvelle architecture de puces destinées aux data centers. L'entreprise britannique a dévoilé, le 30 mars 2021, ARMv9 : sa première nouvelle architecture en une décennie. L'entreprise rachetée par Nvidia pour 40 milliards de dollars, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence, se lance dans la course aux processeurs pour les data centers et les applications d'intelligence artificielle.

L'architecture des puces est primordiale, elle permet notamment de définir dans quel ordre les tâches seront exécutées. Le principal rival d'Arm dans ce domaine est Intel avec son architecture x86 qui est utilisée dans la grande majorité des ordinateurs mais aussi et surtout dans les data centers. Pour sa nouvelle architecture ARMv9, qui sera la base de toutes ses prochaines puces, l'entreprise promet un renforcement des capacités liées à la sécurité, à l'intelligence artificielle et au traitement numérique du signal (DSP).

La Confidential Compute Architecture et le concept de Realms
Première étape : l'Arm Confidential Compute Architecture (CAA). L'informatique confidentielle permet de protéger des parties de code et des données contre l'accès ou la modification en cours d'utilisation, même contre les logiciels privilégiés, en effectuant des calculs dans un environnement sécurisé basé sur un élément matériel. En l'occurrence, l'Arm CCA repose sur le concept de Realms dynamique, ou domaines dynamiques, qui introduit nativement cette possibilité sur la puce ARMv9.

Les Realms permettent de sécuriser des données, comme la mémoire des programmes exécutés par la puce, peu importe qu'un logiciel privilégié soit exécuté et tente de modifier ces informations ou d'y accéder. Les données et les codes sensibles peuvent ainsi être protégés du reste du système pendant son utilisation, au repos et en transit.

Des fonctionnalités pour l'IA
Arm a également déclaré vouloir ajouter des fonctionnalités pour l'intelligence artificielle. Le britannique a dévoilé SVE2, la deuxième version de sa technologie "Scalable Vector Extension", qui doit permettre de renforcer les capacités de machine learning et de traitement numérique du signal qui sont par exemple utilisées pour des technologies de reconnaissance vocale ou reconnaissance visuelle.

Côté fonctionnalités pour l'intelligence artificielle, le spécialiste est Nvidia. "Nous sommes enthousiasmé par la perspective de nous associer à Nvidia et par les capacités d'ingénierie améliorées que nous pourrons apporter en mariant notre plateforme de calcul à leur expertise en intelligence artificielle", a déclaré à sujet Simon Segars, CEO d'Arm, comme le rapporte Reuters. En attendant, Arm à de grandes ambitions pour sa nouvelle architecture puisqu'elle espère inonder le marché en commercialisant 300 milliards de puces ARMv9.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.