Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Arm va licencier plusieurs centaines d'employés après sa cession manquée à Nvidia

Vu ailleurs Le concepteur d'architectures pour les semiconducteurs Arm a annoncé son intention de se séparer de 12 à 15% de ses effectifs, dans la perspective de son introduction en bourse.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Arm va licencier plusieurs centaines d'employés après sa cession manquée à Nvidia
Arm va licencier plusieurs centaines d'employés après sa cession manquée à Nvidia © Arm

Le concepteur de puces électroniques britannique Arm, dont la vente à Nvidia a capoté pour des questions d'antitrust, prévoit de se séparer de 12 à 15% de ses effectifs. La société, détenue par le groupe japonais Softbank, compte près de 7000 salariés à travers le monde selon son site internet. Ses implantations en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis seraient les principales touchées par les coupes sombres. Son siège est situé à Cambridge, et au Royaume-Uni elle dispose aussi de bureaux à Warwick, Sheffield et Manchester. Aux Etats-Unis, Arm est présent en Californie, en Arizona, au Massachussetts et au Texas.

"Nous devons être plus disciplinés dans la gestion des coûts et de nos investissements, a déclaré le patron d'Arm au Telegraph. Pour rester compétitifs, il faut que nous éliminions les redondances maintenant. Que nous arrêtions de travailler sur ce qui n'est plus essentiel à notre succès."

IPO d'ici mars 2023
Dans la mesure où la cession a Nvidia – une opération à 40 milliards de dollars - a été abandonnée, Softbank a annoncé son intention d'introduire en bourse Arm d'ici mars 2023. Ce qui impliquera des contraintes qui n'auraient pas existé si Nvidia avait racheté l'entreprise. Softbank avait acquis Arm en 2016 pour 32 milliards de dollars.

Arm conçoit des puces sous licence qui sont utilisées dans les smartphones, les tablettes, mais aussi des PC, de l'électronique embarquée dans l'automobile, des applications d'intelligence artificielle, des consoles de jeu, des appareils de réalité virtuelle et augmentée, des appareils photo numériques, de l'edge computing, des serveurs, etc.