Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Arnaud Montebourg confirme s'être opposé au rachat de Dailymotion par Yahoo

Actus Reuters [ACTUALISÉ] Le ministre du Redresssement productif Arnaud Montebourg a confirmé que Yahoo et France Télécom n'avaient pu aboutir à la conclusion d'un accord "satisfaisant pour l'ensemble des parties".
mis à jour le 02 mai 2013 à 14H38
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Arnaud Montebourg confirme s'être opposé au rachat de Dailymotion par Yahoo
Arnaud Montebourg confirme s'être opposé au rachat de Dailymotion par Yahoo © Yodel Anecdotal - Flickr - C.C.

Actualisation : "Nous ne pensons pas que ce soit une bonne opération d'abandonner Dailymotion entre les mains d'une société, Yahoo!, dont la santé est parfois vacillante et qui de surcroît risque de dévorer, faire disparaître Dailymotion", a décaré ce jeudi 2 mai Arnaud Montebourg, interrogé par des journalistes à la sortie du Conseil des ministres. Selon le ministre du Redressement productif, cette décision a été prise "en relation" avec Pierre Moscovici. Or, de son côté, le ministre de l'Economie a indiqué un peu  plus tard ne pas avoir été "particulièrement impliqué" dans le dossier de l'éventuelle reprise de Dailymotion par Yahoo.

Le groupe américain "Yahoo!" avait entamé des discussions pour acquérir 75% de Dailymotion, propriété de France Télécom-Orange. Le gouvernement français et France Télécom ont demandé à ce que la transaction ne porte que sur 50% de la société, mais Yahoo a refusé, affirmait mercredi 1er mai le Wall Street Journal.

Selon le WSJ, le refus français a été officialisé le 12 avril à Paris lors d'une réunion entre Arnaud Montebourg, le numéro deux de Yahoo! Henrique de Castro et le directeur financier de France Télécom Gervais Pellissier.

"Yahoo! veut dévorer Dailymotion. Nous leur avons dit: non, ce sera 50/50"

L'Etat français détient 27% de France Télécom-Orange. Dans un communiqué, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a confirmé qu'"à ce stade" Yahoo et France Télécom n'avaient pu aboutir à la conclusion d'un accord "satisfaisant pour l'ensemble des parties".

"Le ministère du Redressement productif (reste) attaché à créer les conditions optimales du développement international de Dailymotion", ajoute-t-il.

"Yahoo! veut dévorer Dailymotion. Nous leur avons dit: non, ce sera 50/50", a confirmé mercredi Arnaud Montebourg sur Europe 1, ajoutant avoir bien reçu les responsables de Yahoo! dans son bureau pour les informer de sa décision.

La vidéo au centre de la stratégie de Yahoo

Le rachat de 75% de Dailymotion, une opération évaluée à quelque 300 millions de dollars (228 millions d'euros), aurait été la plus importante acquisition réalisée par la nouvelle directrice générale de Yahoo Marissa Mayer, arrivée il y a 10 mois en provenance de Google avec pour mission de redresser le groupe internet en déclin.

Dailymotion est l'un des sites de vidéo les plus populaires sur internet même s'il est distancé par Youtube, le service de Google. La vidéo en ligne, parce qu'elle génère des revenus publicitaires plus importants que les contenus traditionnels, est un domaine où Marissa Mayer entend renforcer Yahoo.

Mise au point du patron de France Télécom

Le patron de France Télécom-Orange, Stéphane Richard, a rappelé l'indépendance de son groupe face à son actionnaire l'Etat français, après cette vente avortée.

"Dailymotion est une filiale d'Orange et non de l'Etat. C'est le groupe, sa direction et son conseil d'administration qui gèrent ce dossier", a-t-il déclaré au quotidien les Echos de jeudi, tout en assurant qu'il n'y avait pas de conflit entre l'opérateur et l'Etat.

"J'avais pourtant refusé que Yahoo! dispose d'une option pour acheter la totalité du capital de Dailymotion, et nous étions sur le point de trouver un arrangement", a regretté le patron de France Télécom.

 


Montebourg : "Dailymotion, une pépite française... par Europe1fr

 

Avec Reuters

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale