Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Arnaud Montebourg pousse un "coup de gueule" envers les opérateurs télécoms

A l'occasion de ses voeux le 16 janvier, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a haussé le ton envers les opérateurs télécoms français et exigé des "contreparties" à l'utilisation des fréquences hertziennes, propriété du domaine public.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Arnaud Montebourg pousse un coup de gueule envers les opérateurs télécoms
Arnaud Montebourg pousse un "coup de gueule" envers les opérateurs télécoms © Luc Pérénom - L'Usine Nouvelle

Arnaud Montebourg tape du poing sur la table contre les opérateurs télécoms français. Parmi les grands sujets de son discours de voeux, le 16 janvier, le ministre du Redressement productif s'est fendu d'un "coup de gueule" à l'encontre des grands opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free.

"L'Etat veut remettre de l'ordre dans les télécoms, pour ne pas mettre davantage de rente sur le dos des consommateurs" et éviter "une guerre des prix" dans la téléphonie mobile, a martelé le ministre.

"Les opérateurs utilisent et font fructifier des fréquences hertziennes, qui sont un domaine public. Nous sommes donc en droit de demander des obligations. Chaque fois qu'on attribuera une fréquence, on demandera des comptes", a-t-il assuré.

des "querelles de milliardaires sur le dos de l'intérêt général"

Dans sa ligne de mire, le quatrième opérateur Free et sa politique agressive en termes de prix, contre laquelle Arnaud Montebourg s'était élevé il y a quelques semaines.

"Nous voulons modérer les ardeurs de l'amour du low-cost et préserver l'équilibre économique du secteur. Nous recherchons l'équilibre et attendons que les opérateurs investissent 30 milliards d'euros ces prochaines années pour développer la fibre optique. Car s'ils ne le font pas eux, qui le fera ?", a-t-il questionné.

Souvent au coeur de l'actualité pour leurs passes d'armes par médias interposés, les patrons des télécoms "se font la guerre sur le dos de l’intérêt général", estime le ministre. "Hors de question de laisser les prix s'effondrer parce que des milliardaires se querellent sur la place publique", n'a-t-il pas manqué de souligner.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale