Arsen lève 2,5 millions d'euros pour sensibiliser les collaborateurs au risque cyber

La start-up française Arsen a finalisé un tour de table pour ses solutions de sensibilisation et formation des collaborateurs au risque cyber.

Partager
Arsen lève 2,5 millions d'euros pour sensibiliser les collaborateurs au risque cyber

Arsen lève 2,5 millions d'euros pour sa solution de cybersécurité destinée à sensibiliser les collaborateurs en entreprise. La start-up française a mené cette levée annoncée le 1er décembre 2022 auprès d'Elaia, LeFonds de FrenchFounders et de business angels. Elle entend s'accaparer une partie du marché de la cybersécurité qui devrait s'élever à 4,2 milliards d'euros en 2025 contre 2,8 milliards d'euros en 2021.

L'importance du facteur humain

Comme l'ont montré les cyberattaques récentes, souvent les hackers parviennent à s'introduire dans les systèmes d'information des entreprises en passant par les collaborateurs. "Dans un contexte où les techniques d’ingénierie sociale évoluent drastiquement, nous savons que les prochaines cyberattaques passeront par l’élément humain", abonde Thomas Le Coz, cofondateur d'Arsen, dans un communiqué. La start-up a donc décidé de donner les outils nécessaires aux entreprises pour qu'elles puissent à la fois se protéger plus efficacement et suivre l'efficacité de leurs opérations de sensibilisation auprès de leurs collaborateurs.

Arsen propose une solution pour améliorer le comportement des collaborateurs via des mises en situations et des formations. Il est par exemple possible de simuler des attaques de phishing (du mail jusqu'au faux site), obtenir des rapports détaillés pour comprendre comment agissent les collaborateurs face aux menaces reçues par mail, former en un minimum de temps les salariés, aider à développer des réflexes utiles, etc. La start-up propose d'avoir des retours en continue et de former uniquement les collaborateurs à risque.

Besoin d'une meilleure culture cyber

Arsen évalue également le niveau de vulnérabilité de l'entreprise grâce à des simulations et aide à prédire les risques à partir de données comportementales. La jeune pousse assure que sa solution s'adresse aussi bien aux TPE / PME qu'aux ETI et grands comptes en passant par les cabinets. Avec cette levée de fonds, elle prévoit d'investir dans sa R&D afin d'améliorer la compréhension du risque humain en cybersécurité.

Ce sujet devient essentiel pour les entreprises. Pourtant, dans son nouveau rapport, l’agence européenne de cybersécurité (ENISA) a noté une baisse de la part du budget IT des entreprises "essentielles" de l’UE consacrée à la cybersécurité. Orange de son côté a décidé de renforcer son accompagnement auprès des entreprises, en se tournant davantage vers l'industrie et les PME. Une offre cybersécurité qui doit d'autant plus se renforcer que les Français semblent être de mauvais élève quant à la mise en place de programmes de sensibilisation sur ces sujets. Arsen devraient donc pouvoir trouver de nombreux clients.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS