Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ascendance Flight Technologies, le Français qui veut s'imposer dans les taxis volants

La pépite toulousaine Ascendance Flight Technologies planche sur un VTOL, un aéronef à décollage et atterrissage verticaux, doté d'un moteur hybride. Baptisé Atea, cet aéronef devrait réaliser des vols de démonstration devant du public en 2024 à l'occasion des JO de Paris pour une mise en service de 2025.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ascendance Flight Technologies, le Français qui veut s'imposer dans les taxis volants
Ascendance Flight Technologies, le Français qui veut s'imposer dans les taxis volants © Ascendance Flight Technologies

Ascendance Flight Technologies veut se faire une place dans le secteur naissant des taxis volants. La start-up toulousaine fondée en 2018 planche à la fois sur un sur un système de propulsion de hybride baptisé Sterna et un VTOL, un aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux, baptisé Atea.

Taxi volant, logistique ou surveillance
Atea est un appareil 4 à 5 places doté d'une autonomie de 400 kilomètres. Le VTOL est conçu pour un usage urbain et régional, que ce soit pour le transport de personnes, le tourisme, les urgences médicales, la logistique et la surveillance. La jeune pousse travaille sur des prototypes d'Atea, le but étant de réaliser des démonstrations publiques à l'occasion des JO de Paris en 2024 pour une mise en service en 2025. Ascendance Flight Technologies a été sélectionnée à cette fin dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt international lancé par ADP, la RATP et Choose Paris.

La pépite toulousaine a été retenue parmi près de 150 dossiers aux côtés d'entreprises comme Airbus et Safran, et de start-up comme Volocopter et Ehang. Le secteur de la mobilité aérienne urbaine fourmille d'acteurs. Le cabinet Oliver Wyman a recensé environ 170 prototypes d'e-VTOL qui sont entrés dans une course à la certification qui devrait être décrochée par moins de 10% de ces acteurs d'ici fin 2024. A l'horizon 2035, ce marché des taxis volants pourrait représenter entre 35 et 40 milliards de dollars de revenus.

Un moteur hybride
En parallèle, la start-up travaille sur son moteur hybride Sterna qui permettra l'utilisation simultanée de plusieurs sources d'énergie. Ascendance Flight Technologies explique que ce moteur sera modulaire et pourra donc accueillir un module thermique ou de nouvelles solutions hydrogène. Il est bien sûr au cœur des développements de son aéronef Atea.

Afin de l'aider dans sa recherche et sa quête de certification auprès des instances européennes, la jeune pousse a récemment annoncé la constitution de son Board comprenant l'ex-PDG de Safran Jean-Paul Herteman, l'ancien directeur des opérations Europe de Renault Jean-Christophe Kugler et Agnès Plagneux-Bertrand, ancienne présidente du pôle de compétitivité Aerospace Valley et dirigeante de la filiale VoltAir d'Airbus entre 2013 et 2017.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.