Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ascenseurs et escalators, la PropTech WeMaintain bouscule le secteur de la maintenance réglementée

Levée de fonds La PropTech WeMaintain lève 30 millions d'euros pour poursuivre l'expansion de son offre dans le secteur de la maintenance réglementée dans les immeubles. Pour l'instant, WeMaintain propose une offre de maintenance des ascenseurs, des escalators, des systèmes de sécurité incendie et des porte-automatiques à Paris et à Londres. Et elle lance un nouveau bureau à Singapour. WeMaintain met en avant la transparence de son suivi et le développement de son écosystème IoT.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ascenseurs et escalators, la PropTech WeMaintain bouscule le secteur de la maintenance réglementée
Ascenseurs et escalators, la PropTech WeMaintain bouscule le secteur de la maintenance réglementée © WeMaintain

WeMaintain, PropTech spécialisée dans la maintenance des ascenseurs, lève 30 millions d'euros. Une levée de fonds annoncée mardi 29 juin 2021 qui a été réalisée auprès de Red River West, Bpifrance Digital Venture, et de ses investisseurs historiques Eurazeo Partners, Raise Venture et la Financière Saint-James.

De la transparence
WeMaintain a été fondée en 2017 par Benoît Dupont, Jane Francine et Tristan Foureur pour venir bousculer le secteur bien établi de la maintenance des ascenseurs et autres marchés de la maintenance réglementée dans les immeubles. Les propriétaires et gestionnaires ont régulièrement des problèmes avec des équipements, n'arrivent pas à prévoir les coûts et ne connaissent pas les taches réalisées par les techniciens sur place. A l'inverse, "les techniciens sont surchargés et ne peuvent pas travailler comme ils le souhaitent", glisse Jane Francine, COO de WeMaintain.

WeMaintain a alors vu le jour à Paris pour bousculer ce secteur et devenir "un acteur mondial sur le marché de la maintenance réglementée", clame Jane Francine. La première étape a été d'apporter un peu de transparence à ses clients que sont les gestionnaires et propriétaires d'immeubles. WeMaintain a mis au point un logiciel leur permettant de suivre en temps réel et sans filtre la maintenance. Le technicien peut ajouter des photos lorsque cela est nécessaire et le propriétaire peut recevoir des notifications.

De l'IoT, mais pas que pour la maintenance
Progressivement WeMaintain a également développé un écosystème d'objets connectés pour l'aider  dans la maintenance et apporter de nouvelles informations aux gestionnaires des immeubles. La jeune pousse se targue d'être partie des besoins de ses clients qui veulent "mieux comprendre les usages au sein de l'immeuble", relate Jane Francine. Avec son écosystème IoT, développé entièrement en interne, WeMaintain assure pouvoir leur donner une visibilité sur l'utilisation du bâtiment.

Une demande récurrente avec la pandémie de Covid-19 : les gestionnaires souhaitant les locataires pour savoir s'ils entendent poursuivre le bail lorsque l'immeuble est presque inoccupé. A l'inverse, cela leur permet aussi de savoir où mettre en place de nouveaux services ou renforcer les services existants lorsque l'immeuble est très utilisé. WeMaintain a mis en place un seul "data lake" pour faire remonter ces données et celles provenant des techniciens de terrain.

Un développement à l'international
En parallèle, WeMaintain a étoffé son offre et s'est emparé de Shokli au début de l'année 2021 pour se lancer dans les systèmes de sécurité incendie. La jeune pousse propose également son expertise pour la maintenance des escalators et commence à proposer  son expertise pour les portes automatiques. Les prochaines étapes concernent la climatisation et le chauffage. WeMaintain regarde ce qui se fait, et pourrait éventuellement racheter une start-up pour poursuivre son expansion.

Au-delà de la diversification de son offre, WeMaintain se développe à l'international. Au total, "une trentaine de ville accapare 60% de ce marché de la maintenance réglementée", selon Jane Francine. La jeune pousse à ouvert un bureau à Londres et se lance à Singapour ce qui lui permettra d'être présente sur trois de ces villes.

Singapour va devenir la porte d'entrée de WeMaintain en Asie, et Red River West, qui a contribué à sa levée de fonds, est connu pour investir dans start-up se lançant sur le marché nord-américain. Pour l'instant, la jeune pousse se targue d'avoir près de 150 clients et 45 techniciens.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.