Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Asus, HP et Lenovo sortiront les premiers ordinateurs Windows avec puces Qualcomm

Coup dur pour Intel (et AMD) ! Les projets de Microsoft et Qualcomm pour sortir des PCs Windows sous architecture ARM se précisent. Au salon Computex 2017, Asus, HP et Lenovo ont été annoncés comme les premiers constructeurs à sortir des produits basés sur cette plateforme. Microsoft lance en parallèle une initiative "PCs toujours connectés" pour équiper ses futures machines d'une connexion 4G.

mis à jour le 31 mai 2017 à 15H35
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Asus, HP et Lenovo sortiront les premiers ordinateurs Windows avec puces Qualcomm
Asus, HP et Lenovo sortiront les premiers ordinateurs Windows avec puces Qualcomm © Qualcomm

Microsoft et Qualcomm ont profité du salon Computex 2017 de Taipei pour annoncer ce 31 mai le lancement de leur plateforme commune de PC mobile. Avec le Snapdragon 835, Qualcomm estime que ses puces ont atteint un niveau de performance suffisant pour faire tourner un véritable ordinateur et pas seulement un smartphone. Et Microsoft est d'accord.

 

Vers des PCs plus "mobiles"

L'éditeur de Windows a développé une version de son système d'exploitation spécifiquement pour les processeurs de Qualcomm (dont l'architecture ARM est incompatible avec celle des processeurs d'Intel et d'AMD). Une version qui, contrairement à feu Windows RT ou Windows Mobile, dispose de toutes les fonctionnalités de Windows 10 (y compris Cortana, Windows Hello et Windows Ink) et gère les applications x86 grâce à un émulateur. Une vidéo promotionnelle accompagnant l'annonce montre un utilisateur travaillant sur Office sans problème.

 

Asus, HP et Lenovo sont de la partie

Les trois premiers fabricants à produire des ordinateurs basés sur cette plateforme seront Asus, HP et Lenovo. Grâce à la faible consommation énergétique du Snapdragon 835, ils n'auront pas de ventilateurs et disposeront d'une autonomie de "plus d'une journée" (dans des conditions d'utilisation bien spécifique). Chacune de ces machines disposera par ailleurs d'une connexion LTE (l'intégration des modems étant la grande spécialité de Qualcomm).

 

 
Qualcomm annonce une taille de circuit presque deux fois moins grande que la concurrence

 

La question de la performance demeure

La grande inconnue reste évidemment le niveau de performance réel du Snapdragon 835 par rapport aux puces d'Intel. Il est clair qu'on ne retrouvera pas ici la puissance d'un Ultrabook, mais si l'expérience Windows 10 standard est de qualité, cela pourrait ouvrir une nouvelle ère dans l'histoire de l'informatique. Surtout, cela permettra à Microsoft de mieux s'imposer sur le segment des petites tablettes d'entrée et de moyenne gamme face aux OS mobiles d'Apple et de Google. Un premier pas avant, peut-être, une énième tentative de réinvestir le marché du smartphone ?

 

Des ordinateurs toujours connectés

Au-delà du seul Snapdragon 835, Microsoft met en avant le concept de "PCs toujours connectés" ("Always Connected PCs" dans la langue de Shakepeare). Cela passe par l'intégration d'une carte eSIM dans ces futurs appareils, y compris ceux équipés de puces et modems Intel. La technologie eSIM permet de choisir et de changer d'opérateur télécom sans avoir à insérer de carte spécifique à chaque fois. Orange est le seul opérateur partenaire annoncé en France pour le moment. Les constructeurs Asus, HP, Huawei, Lenovo, Vaio et Xiaomi ont d'ores et déjà annoncé leur intention de lancer des ordinateurs équipés de cette technologie.

 

Cela permettra aux futurs appareils Windows (ordinateurs et tablettes, mais aussi à de futurs casques de réalité virtuelle ou augmentée) de rester connectés en permanence et de bénéficier des débits de plus en plus importants de la 4G (et de la 5G à l'avenir)... tellement importants qu'ils dépassent parfois de loin les connexions Wi-Fi (elles-mêmes dépendantes de l'ADSL). On peut par ailleurs imaginer qu'à terme les opérateurs télécom mettront à disposition des micro-forfaits sur le Windows Store pour parer à des besoins spécifiques (ex. déplacement sur une période donnée).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale