Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Asus reste confiant sur la dynamique du marché PC et maintient son pari sur les smartphones pour gamers

Asus a, comme tous les fabricants d'ordinateurs, bénéficié de l'explosion de la demande en matériel provoquée l'année dernière par la pandémie de Covid-19. Spécialiste du gaming, le constructeur est optimiste sur l'évolution du marché dans les années à venir. Il entend consolider sa position forte sur le marché français tout en misant sur l'explosion des smartphones pour gamers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Asus reste confiant sur la dynamique du marché PC et maintient son pari sur les smartphones pour gamers
Asus reste confiant sur la dynamique du marché PC et maintient son pari sur les smartphones pour gamers © D.R.

Asus est parvenu à se faire une place sur le marché de l'ordinateur portable en s'adressant à un public bien spécifique : les gamers. L'entreprise taïwanaise, créée en 1989 en tant que fournisseur de composants informatiques et connue notamment pour ses cartes mères, a sorti son premier ordinateur en 1997. Mais c'est en 2006 avec le lancement de la marque Republic of Gamers (ROG) qu'Asus a commencé à vraiment se différencier.

Premier sur les ordinateurs portables grand public en France
Si le constructeur reste habituellement en quatrième ou cinquième place du marché mondial des constructeurs d'ordinateurs, il s'est imposé avec succès dans la niche lucrative du gaming, à tel point qu'il est aujourd'hui numéro un sur le marché des notebooks grand public en France d'après Mustapha Nhari, directeur général de la division système d'Asus France.

"Dans les PC portables, nous sommes premiers sur le segment consumer en France depuis neuf années consécutives, à la fois en chiffre d'affaires et en nombre d'unités vendues", avance-t-il. Sur le marché B2B, Asus est aujourd'hui en quatrième place en France derrière les ténors du secteur : Lenovo, HP et Dell. Au global, la filiale française s'en sort plutôt très bien, si bien qu'elle est la troisième plus importante derrière les Etats-Unis et la Chine.

Une dynamique positive qui devrait durer
Comme pour l'ensemble des acteurs du marché, Asus a vu une explosion de la demande en matériel suite à la crise du Covid-19 et aux confinements successifs, tirée par le recours au télétravail et à l'éducation en ligne. Malgré une baisse anticipée de la croissance en 2021, notamment cet été, Mustapha Nhari est confiant sur la tendance du marché à moyen et long terme.

Prêt pour l'Indice de Réparabilité

La législation française impose désormais la mise en place d'un indice de réparabilité sur les appareils électroniques. Les constructeurs ont jusqu'à 2022 pour se mettre en conformité. Asus l'a fait dès janvier dernier et sans trop d'effort car il propose depuis 10 ans un accès exhaustif à toutes ses pièces détachées (avec la documentation adéquate) par le biais de son partenaire France Accessoires. "Nous travaillons sur des tutoriels et nous avons aussi créé un kit de réparation, commente Mustapha Nhari. Nous essayons aussi de certifier certains revendeurs pour la soudure".


"Il est compliqué d'obtenir des indicateurs fiables en faisant des comparaisons d'un trimestre à l'autre, mais la dynamique va rester positive au cours des deux à trois ans à venir. L'ordinateur a repris sa place chez les gens par rapport au smartphone car il permet de travailler et d'étudier. On passe d'une machine par foyer à une par personne."

Le pari des smartphones pour gamers
Asus ne mise par ailleurs pas que sur les ordinateurs. Le constructeur s'est lancé dès 2014 dans les smartphones pour gamers, et espère y reproduire sa stratégie dans les laptops. Il en est aujourd'hui à sa quatrième génération de "ROG phone".

"Nous ne communiquons pas de chiffres car le marché du jeu mobile est réalisé à 50% en Chine aujourd'hui, mais le smartphone est devenu le premier appareil de jeu, déclare Mustapha Nhari. Nous attendons maintenant que les contenus suivent. Plus les jeux suivront plus la demande augmentera. C'est un pari sur l'avenir de notre part."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.