Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Atlassian a effacé les environnements cloud de 400 clients par erreur

L'entreprise australienne Atlassian, spécialiste des logiciels de gestion de projets (dont Jira, Confluence, Bitbucket ou Trello), a commis une sacrée bourde. Résultat : les environnements de développement dans le cloud de 400 de ses clients ont été effacés de façon permanente. Elle s'attelle désormais à les restaurer un par un, processus qu'elle espère avoir complété d'ici deux semaines.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Atlassian a effacé les environnements cloud de 400 clients par erreur
Atlassian a effacé les environnements cloud de 400 clients par erreur © Atlassian

Le 4 avril 2022, environ 400 entreprises clientes de la solution Atlassian Cloud ont vu leur environnement de développement disparaître irrémédiablement. Piratage ? Pas du tout. Il s'agit d'une erreur de l'éditeur logiciel australien. Voulant désactiver une ancienne application désormais obsolète qui était intégrée à sa solution de gestion de projets Jira, les équipes d'Atlassian ont lancé un script à grande échelle.

Malheureusement pour elles, il était mal configuré et a effacé l'intégralité des environnements de façon permanente. Atlassian s'attache depuis à restaurer les backups de ces environnements, qui sont par chance effectués très fréquemment. L'éditeur indique que ses clients n'auront perdu que quelques minutes de données au maximum. Cependant, rétablir autant d'environnements à grande échelle ne faisait pas partie de ses scénarios prévus, et le procédé prend beaucoup de temps.
 

Retour à la normale sous deux semaines

45% des clients affectés sont de nouveaux opérationnels, et Atlassian estime que les 55% restants seront restaurés d'ici deux semaines. Cela signifie que certains clients seront restés paralysés près de trois semaines, les outils d'Atlassian (Jira, Confluence, Bitbucket, Bamboo, Trello...) étant généralement essentiels à la production quotidienne pour les entreprises les ayant adoptés.

L'incident souligne à la fois que même une organisation sérieuse avec des processus très stricts peut voir ce type d'erreur se produire, mais aussi qu'avoir une capacité fiable de sauvegarde et surtout de restauration (car c'est bien ça qu'il faut régulièrement tester) des données est plus essentielle que jamais en 2022.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.