Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Atos inaugure un centre de R&D sur l'informatique quantique, l'IA et la cybersécurité

Atos inaugure un nouveau centre de R&D en région parisienne. Dédié à la recherche en informatique quantique, au calcul haute performance, à l'edge computing, à l'intelligence artificielle et la cybersécurité, ce laboratoire va aussi travailler sur des sujets touchant à la lutte contre le réchauffement climatique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Atos inaugure un centre de R&D sur l'informatique quantique, l'IA et la cybersécurité
Atos inaugure un centre de R&D sur l'informatique quantique, l'IA et la cybersécurité © Atos

Atos inaugure ce jeudi 22 avril un nouveau laboratoire de R&D aux Clayes-sous-Bois en Ile-de-France. Cet espace de 8 000 m², qui regroupe un total de 350 ingénieurs, est dédié à la recherche dans les domaines de l'informatique quantique, le calcul haute performance, l'edge computing, l'intelligence artificielle et la cybersécurité.

La lutte contre le réchauffement climatique
Ce nouveau laboratoire est adossé au site historique d'Atos, qui reste le centre névralgique de l'entreprise. "Depuis ce site symbolique, nous allons faire avancer notre ambitieux programme d’informatique quantique et développer des technologies, produits et solutions stratégiques qui seront vendus dans le monde entier et contribueront à façonner un avenir sûr et décarboné", a commenté Elie Girard, directeur général d'Atos, dans un communiqué.

Atos Quantum, son programme de recherche en informatique quantique lancé en 2016 va être mené à cet endroit. L'idée est d'accélérer le développement de cas d'usage liés à l'informatique quantique pour la science et l'industrie. L'entreprise a déjà présenté son simulateur quantique baptisé Atos Quantum Learning Machine (Atos QLM).

Les équipes vont aussi plancher sur des projets dédiés à la lutte contre le réchauffement climatique en exploitant par exemple les capacités de l'informatique quantique ou l'efficacité énergétique des supercalculateurs. Atos explique vouloir créer un "cerveau de supercalculateur" capable de "prévoir et d’optimiser la consommation énergétique en fonction de la charge de travail et de l’énergie disponible sur les réseaux des fournisseurs d’électricité".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.