Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Atos mise sur le cloud, le big data et la cybersécurité pour accélérer sa croissance

Avec son nouveau plan stratégique Ambition 2019, le groupe français de services au numérique Atos veut accélérer sa croissance organique sur les trois ans à venir. Pour cela, il mise notamment sur trois moteurs de la transformation numérique : le cloud hybride, le big data et la cybersécurité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Atos mise sur le cloud, le big data et la cybersécurité pour accélérer sa croissance
Thierry Breton, PDG d'ATOS © Guittet Pascal

Atos se donne de nouvelles ambitions. Avec son plan stratégique Ambition 2019, son PDG Thierry Breton compte accélérer sa croissance, améliorer sa marge d’exploitation et conforter sa trésoreriesur les trois ans à venir.

 

Croissance de 40% en 3 ans

Le groupe français de services au numérique termine son plan stratégique Ambition 2016 avec une hausse de 40% du chiffre d’affaires à 12 milliards d’euros, une augmentation du résultat d’exploitation de 83% à 1,1 milliard d’euros et un doublement du bénéfice net à 580 millions d’euros. Selon le cabinet PAC, il s’impose en 2015 comme la 8e entreprise de services au numérique au monde et la quatrième en Europe, derrière les américains IBM, Hewlett Packard Entreprise et Accenture, mais devant l’autre grand français du secteur, Capgemini.

Mais ce résultat est dû essentiellement à la croissance externe, avec le rachat notamment de Xerox ITO, Bull, Unify ou tout récemment Anthelio Healthcare Solutions. C’est l’ADN du groupe construit par une succession de fusions-acquisitions. Sur les trois dernières années, la croissance organique n’a été que de 1 à 2% par an. L’objectif du nouveau plan stratégique est de passer à une progression de 2 à 3% par an et de porter la marge d’exploitation entre 10,5 à 11% en 2019, contre 8,7 % en 2016.

 

Sept moteurs de développement

Pour cela, Atos mise sur sept moteurs de développement, dont le cloud, le big data et la cybersécuté. Et pour se distinguer sur le marché, il développe une approche holistique de la transformation digitale avec une présence, non seulement dans les services traditionnels au numérique, mais aussi dans les technologies clés qui les soutiennent comme le cloud à travers Canopy (sa coentreprise avec EMC et VMware), ou les supercalculateurs à travers Bull.

Dans le cloud, Atos s’appuie sur Canopy et un écosystème de partenaires pour transformer les applications et infrastructures de ses clients et les migrer vers un cadre commun combinant des infrastructures historiques, du cloud privé et du cloud public. Le groupe espère faire passer le chiffre d'affaires de cette activité d’environ 700 millions d’euros en 2016  à environ 1,7 milliard d’euros en 2019.

 

Pousuite des acquisitions ciblées

Dans le big data, Atos place ses espoirs sur Codex, sa suite de solutions et services analyse cognitive et d’Internet des Objets pour aider les clients à transformer leurs données en perspectives commerciales. Le groupe mise sur son modèle ouvert d’innovation pour collecter les données de par le monde et les rendre opérationnelles pour ses clients, le tout dans un environnement entièrement sécurisé. Avec l’objectif de faire passer le chiffre d’affaires dans ce domaine d’environ 500 millions d’euros en 2016 à environ 1 milliard d’euros en 2019. La ligne d’activité dans les services big data et cybersécurité va bénéficier d’une expansion sectorielle et internationale, avec la promesse d’une croissance moyenne d’au moins 12% par an sur la période 2017-2019 tout en maintenant sa forte marge d’exploitation actuelle au-dessus de 16%.

Thierry Breton compte poursuivre la croissance externe avec des acquisitions ciblées visant à étendre les marchés du groupe, sa présence géographique dans le monde ou encore son portefeuille technologique. Mais il entend le faire toujours sans endettement, ni dilution des actionnaires. Son regard se porte tout particulièrement vers l’Asie où il est à l’affut d’une occasion à saisir.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale