Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Attention, un CDO peut en cacher un autre

Étude Infographie La deuxième édition du baromètre des CDO confirme le nombre croissant d'entreprises convaincues de l'importance stratégique de la transformation digitale.  Qu'elles recrutent pour cela un CDO ou non, nombreuses sont celles qui attendent de ce changement une source de création de valeur renouvelée.  Et pour y parvenir, le chief digital officer voit de plus en plus souvent émerger à ses côtés un chief data officer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Attention, un CDO peut en cacher un autre
Attention, un CDO peut en cacher un autre

Les baromètres se suivent et se ressemblent. Après avoir longtemps été sceptiques, les entreprises ont pris le chemin de la transformation numérique, si l'on en croît le baromètre des chief digital officers réalisé par Novametrie pour Criteo, Digital Jobs, Salesforce et Viseo (*). Ainsi, désormais 27% des entreprises ont un chief digital officer contre 22% l’an dernier. Les pessimistes verront le verre à moitié vide en constatant que près de sept entreprises sur 10 n’ont pas de CDO....

 

La transformation numérique ça urge

Toutefois, le baromètre montre que 83% des entreprises interrogées considèrent que le digital est une priorité stratégique (contre 87% l’an dernier). Cela montre que, CDO ou pas, les entreprises ont pris conscience de l’importance stratégique du numérique. Ce que confirme d’ailleurs l’évolution du pourcentage de réponse à une autre question.

En 2016, 75% des entreprises interrogées estiment que la personne responsable de la stratégie digitale a le niveau hiérarchique et le pouvoir adapté aux enjeux de sa fonction (il y a un an, seulement deux tiers des personnes répondaient de cette façon). De même, 62% (contre 54%) des personnes considèrent que l’organisation est adaptée aux défis de la transformation digitale. Autrement dit, les entreprises, qu’elles aient ou non un CDO sont au fait des enjeux numériques et se sont mises en ordre de marche pour y faire face.

 

Transformer plus pour gagner plus

L’étude réalise par Novamétrie montre aussi que la transformation numérique a pour objectif principal la création de valeur. 37% des sondés l'imagine à travers le ré-enchantement de l’expérience client et seulement 21% via les process internes et les collaborateurs.

Une fois le CDO recruté, les entreprises en attendent d’abord à 85% qu’il sache faire évoluer les modes collaboratifs, qu’il recrute de nouveaux talents (81%) ou un change l’organisation (79%). 74% en attendent même un changement du mode de gouvernance de l’entreprise. C’est dire que le recrutement d’un CDO peut avoir pour conséquence de revoir la distribution du pouvoir au sein de l’entreprise. Toutefois, ces résultats sont à observer avec précaution, car ils ne concernent qu’un échantillon restreint d’entreprises, un peu moins de 85.

Le baromètre s’intéresse aussi à l’émergence du chief data officer (C Data O). En 2016, 18% des entreprises interrogées en ont un. Elles seront 23% l’an prochain, un quart d’entre eux étant rattaché à la DSI. Et la tendance devrait se confirmer puisque 87% des personnes interrogées ont indiqué que la fonction devrait se généraliser d’ici à 5 ans, quand seulement 13% prévoient sa disparition.

 

 

(*) L’étude a été réalisée du 3 juin au 31 août 2016 auprès de 314 dirigeants d’entreprises, dont 49 % réalise un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros, 27 % un C.A. compris entre 250 et 1 milliard et 19 % moins de un milliard. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale