Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Au bord du naufrage, BlackBerry a acheté un jet Bombardier

BlackBerry court à la catastrophe : pour rattraper ses très mauvais résultats du deuxième trimestre 2013, le fabricant de smartphones va licencier 40% de ses effectifs. Mais selon le Financial Times, ce quasi-naufrage n’a pas empêché le canadien d’acheter un avion d’affaire au mois de juillet 2013.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Au bord du naufrage, BlackBerry a acheté un jet Bombardier
Au bord du naufrage, BlackBerry a acheté un jet Bombardier

En juillet 2013, les dirigeants de BlackBerry ont décidé d’acheter un avion d’affaire pour un montant gardé secret explique le Financial Times. Ce jet de grande taille, un Bombardier Golbal Express 2006, couterait entre 25 et 29 millions de dollars selon le Wall Street Journal. Il était censé remplacer deux avions plus anciens, des Falcon, qui sont encore dans les garages du fabricant de smartphones.

Deux mois plus tard, le canadien annonce une perte de près de un milliard de dollars pour le deuxième trimètre de son exercice. Pour faire face à ces mauvais résultats, il recentre son activité sur les entreprises et licenciera 40% de ses effectifs d’ici 2015, soit 4 500 personnes. En parallèle de ces mesures de rigueur drastiques l’entreprise vendra l’ensemble de sa flotte aérienne (composée de trois jets, le Bombardier et les deux Falcon).

Acheter un jet pour le revendre trois mois plus tard est un parfait symbole de la mauvaise gestion de l’entreprise, qui pourrait être en partie à l’origine de son soudain déclin selon le Financial Times.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media