Au Royaume-Uni, il sera possible de regarder la télévision dans son véhicule autonome

Il sera bientôt possible de regarder la télévision à bord d'un véhicule autonome au Royaume-Uni. Un changement de réglementation pour le moins surprenant sachant que ces technologies de conduite ne sont pas encore au point.

Partager
Au Royaume-Uni, il sera possible de regarder la télévision dans son véhicule autonome
Au Royaume-Uni, le conducteur pourra regarder la télévision sur l'écran d'un véhicule autonome.

Dans le cadre d'une mise à jour du code de la route, le Royaume-Uni va autoriser les propriétaires de véhicules autonomes à regarder la télévision sur les écrans intégrés dans la voiture. "Les conducteurs pourront profiter de tous les avantages des premiers véhicules autonomes à leur arrivée", écrit sobrement le département des Transports britannique dans son communiqué publié le 20 avril 2022.

Clarification des règles de responsabilité

Concrètement, les conducteurs pourront regarder des contenus sans rapport avec la conduite sur les écrans du véhicule lorsque le système de conduite autonome sera enclenché. Ces annonces font suite à une consultation publique lancée par le gouvernement. "La majorité des personnes interrogées étaient largement favorables aux modifications proposées au code de la route pour clarifier les responsabilités des conducteurs dans les véhicules autonomes", écrit le département des Transports.

Les nouvelles règles mettent également en avant le fait que le conducteur doit être prêt à reprendre le contrôle du véhicule rapidement. En cas d'accident, les conducteurs ne seront pas tenus responsables s'il est survenu lorsque le système de conduite autonome était utilisé selon les recommandations du constructeur. Le département des Transports britannique assure que les changements apportés au code de la route visent à s'assurer que les premiers véhicules autonomes seront utilisés en toute sécurité.

L'interdiction du smartphone

Toutefois, l'usage du smartphone au volant reste interdit en raison du "plus grand risque de distraction des conducteurs, comme le montre les recherches". Une différence qui semble étrange au premier abord. Aux Etats-Unis, une enquête a été ouverte sur Tesla car il était possible de jouer à un jeu sur l'écran tactile avant du véhicule alors que ce dernier est en mouvement (une option qui aurait dû être disponible uniquement lorsque le véhicule est stationné). Cela montre qu'il peut être parfois compliqué de contrôler la bonne application d'une règle.

Les changements prévus au code de la route devraient intervenir au cours de l'été, selon la BBC. Ces modifications devraient également préciser la responsabilité en cas d'accident. Les premiers véhicules autonomes autorisés au Royaume-Uni seront équipés de systèmes avancés d'aide à la conduite et notamment de système de maintien dans la voie et de gestion des distances de sécurité avec les autres usagers. Ces systèmes sont notamment utilisés lors des embouteillages sur les voies rapides.

Le département des Transports assure que le développement de véhicules autonomes pourrait créer environ 38.000 nouveaux emplois hautement qualifiés au sein de l'industrie britannique d'une valeur de 41,7 milliards de livres sterling d'ici 2035. Afin d'aider ce secteur à croître, le gouvernement prévoit de mettre en place un cadre réglementaire complet pour soutenir le déploiement généralisé de la technologie d'ici 2025.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS