Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Au Royaume-Uni les adolescents s'informent sur TikTok, YouTube et Instagram

Étude Le format du JT télévisé sur l'heure du midi ou en fin de journée n'intéresse plus les jeunes. Les britanniques âgés de 16 à 24 ans s'informent avant tout sur TikTok, YouTube et Instagram au détriment des chaînes d'informations traditionnelles et des titres de presse papier et en ligne. La télévision se voit également fortement concurrencée par les plateformes de streaming.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Au Royaume-Uni les adolescents s'informent sur TikTok, YouTube et Instagram
Au Royaume-Uni les adolescents s'informent sur TikTok, YouTube et Instagram © Erik Mclean/Unsplash

Les jeunes britanniques se détournent de la télévision au profit des réseaux sociaux et des plateformes de streaming. C'est ce qui ressort d'une enquête de l'Ofcom, l'autorité de régulation des télécommunications au Royaume-Uni, qui a étudié les effets de l'arrivée des plateformes de streaming sur le temps passé devant la télévision ainsi que les canaux d'information plébiscités par les britanniques. TikTok, YouTube et Instagram sont particulièrement prisés par les adolescents qui cherchent à s'informer.
 

L'émergence des réseaux sociaux pour l'information

Pour s'informer, les jeunes se détournent des sources dites traditionnelles que sont les titres de presse et la télévision. Si la croissance de TikTok est fulgurante, Instagram est la source d'information la plus populaire parmi les adolescents (12-15 ans) puisque ce réseau social est utilisé par 29% d'entre eux à ce titre. TikTok et YouTube sont juste derrière en étant utilisés par 28% des jeunes pour s'informer. Ces trois réseaux sociaux devancent ainsi les traditionnels réseaux de télévision (ITV, CITV, ITV Wales, UTV et STV) regardés par 25% des adolescents ainsi que la célèbre BBC regardée par 24% des jeunes britanniques.

Historiquement les chaînes BBC One et BBC Two étaient les plus populaires parmi les jeunes puisqu'elles étaient regardées par 45% des adolescents il y a 5 ans à peine. L'Ofcom note un vrai changement dans les modes de consommation de l'information. Toutefois, les jeunes qui s'informent sur les réseaux sociaux sont méfiants. La moitié des utilisateurs de YouTube et de Twitter pensent qu'ils fournissent des reportages fiables et moins d'un tiers des jeunes (30%) font confiance aux contenus d'actualités diffusés sur TikTok.

A l'inverse, pour les adultes la télévision reste la source d'information la plus fiable (71%). Mais l'Ofcom note une baisse significative de l'information via des titres de presse papier ou en ligne : seulement 38% des adultes se tournent vers ces contenus en 2022 contre 47 et 51% en 2020 et 2018. Sans doute que la méfiance croissante à l'encontre des médias dits traditionnels durant la pandémie de Covid-19 va laisser des traces durables dans le paysage médiatique.

Le streaming gagne des parts de marché

Pour montrer ce déclin plus global de la télévision, l'Ofcom assure que les 16-24 ans regardent sept fois moins de programmes télévisés que les plus de 65 ans. Les premiers passent 53 min devant la télévision au cours d'une journée, contre 5h50 pour les plus de 65 ans. Un changement dans les modes de consommation largement porté par le fait que près d'un cinquième des foyers est abonné aux plateformes de streaming comme Netflix, Amazon Prime et Disney+.

90% des adultes de 18 à 24 ans se tournent vers les services de streaming lorsqu'ils souhaitent regarder un programme. A l'inverse, 59% des 55-64 ans et 76% des plus de 65 ans se tournent vers les chaînes de télévision traditionnelles. La télévision parviendra-t-elle à se réinventer face aux plateformes de streaming ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.