Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Au salon Achema, Siemens veut convertir la chimie et la pharmacie au numérique

Au salon mondial pour l’industrie des procédés Achema, qui se tient à Francfort jusqu’au 19 juin, Siemens s’est offert un gigantesque stand pour faire l’apologie de ses solutions d’usine virtuelle auprès d’un public encore peu rodé.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Au salon Achema, Siemens veut convertir la chimie et la pharmacie au numérique
Au salon Achema, Siemens veut convertir la chimie et la pharmacie au numérique © moonhouse - Flickr - c.c.

C’est une première pour Siemens. A Achema, le salon mondial pour les fournisseurs de la chimie et de la pharmacie, organisé tous les trois ans et qui se tient jusqu’au 19 juin à Francfort, le géant allemand a tenu sa première conférence de presse. Champion de l’automatisation pour l’industrie manufacturière, Siemens ne disposait pas encore de la même renommée dans son autre division : l’industrie des procédés. Mais après une agressive stratégie d’acquisition de logiciels (4 milliards d’euros auraient été investis en huit ans), l’allemand estime désormais disposer d’une offre combinant hardware et software "unique au monde".

 

Des logiciels intégrés à tous les niveaux

 

Design et ingénierie d’une nouvelle usine avec le logiciel Comos, installation et simulation de la mise en service de l’équipement et des machines avec Simit, maintenance de lignes de production - pouvant durer quinze ans en pharmacie ou près de cinquante en chimie ! - et agrégation de toutes les données via XHQ...

 

"Grâce au digital, il est désormais possible de bénéficier de l’intégration des données dans toutes les phases et d’initier ces dernières en parallèle", explique Alexandre Bouriant, responsable marketing au sein de la division. Et de consolider toutes ces informations dans "ce jumeau virtuel de l’usine réelle", garantissant ainsi économies de temps et d’argent, assure Peter Herweck, le patron monde de la division Process Industries and Drives de Siemens. "Un outil indispensable si l’industrie chimique ne veut pas laisser s’envoler ce savoir-faire en procédés", confie Benjamin Cognet, le responsable de la branche Chimie de Siemens France.

 

Un simulateur 3D pour les plateformes pétrolières de Total

 

Un joli concept, cette usine virtuelle, ou déjà sur le terrain ? Total Exploration et Production utilise désormais "Comos Walkinside", le simulateur 3D de réalité virtuelle développé par Siemens grâce aux datas recueillies par son système Comos. Les opérateurs peuvent ainsi se former à intervenir sur des plateformes pétrolières dangereuses ou qu’ils ne connaîtraient pas. Reste à surmonter quelques freins observés chez les clients, reconnaît Peter Herweck : la peur de données non sécurisées, l’apprentissage de cette nouvelle culture...

Siemens va devoir d’autant plus les convaincre que ce marché est stratégique pour lui : l’industrie des procédés ne représente encore que 10 milliards d’euros sur ses 71,9 milliards de chiffre d’affaires global.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale