Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Aucun cluster de logiciel en Europe n’équivaut à la Silicon Valley américaine

L’Europe dispose de nombreux clusters en logiciels. Mais soit ils sont trop petits, soit ils sont peu dynamiques. Aucun ne combine grande taille et forte croissance, comme celui de la Silicon Valley, conclut une étude de l’Institut Fraunhofer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Aucun cluster de logiciel en Europe n’équivaut à la Silicon Valley américaine
Aucun cluster de logiciel en Europe n’équivaut à la Silicon Valley américaine

L’Europe manque cruellement d’un cluster de logiciels équivalent à celui de la Silicon Valley, en Californie. Telle est l’amère conclusion de l’étude comparative des clusters européens de logiciels présentée ce 25 novembre 2013 par les deux éditeurs allemands de logiciels, SAP et Software AG, en présence d’un représentant de la commission européenne.

Menée par l’Institut Fraunhofer, l’étude passe au peigne fin quinze clusters de douze pays (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suède, Finlande, Danemark, République Tchèque, Hongrie et Pologne). Sept critères de comparaison sont analysés : chiffre d’affaires, croissance, emploi, nombre d’entreprises, capital humain, environnement spécifique au secteur, conditions générales.

L’Ile de France dans le top 5 des clusters européens

Il ressort que les clusters européens du logiciel sont soit grands et stables, soit petits et à forte croissances. Mais aucun ne peut se mesurer à la Silicon Valley californienne qui combine à la fois grande taille et forte croissance. Cinq clusters se dégagent nettement du lot : le Software-cluster en Allemagne, celui d’Oxford, celui de Londres, celui de Stockholm et celui d’Ile de France. Ils se distinguent en figurant chacun dans le Top 3 pour au moins trois critères.

Mais si l’Europe dispose de fortes capacités de R&D et d’acteurs parmi les leaders mondiaux comme SAP, Software AG ou Dassault Systèmes, elle soutient difficilement la comparaison sur le plan industriel avec les Etats-Unis. "Les éditeurs européens de logiciels représentent un chiffre d’affaires de 41 milliards d’euros, moins que Microsoft qui, à lui tout seul, génère un revenu de 48 milliards d’euros", rapporte Bernard-Louis Roques, fondateur et éditeur du classement Truffle 100 Europe, palmarès de 100 meilleurs vendeurs de logiciels en Europe.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale