Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Auto-école.net lève 10 millions d’euros et se lance sur le marché des nouvelles mobilités

Levée de fonds Auto-école.net, jeune pousse fondée en 2014 par un spécialiste de l’e-learning et un expert de l’enseignement de la conduite, boucle un nouveau tour de table pour consolider son offre sur le secteur professionnel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Auto-école.net lève 10 millions d’euros et se lance sur le marché des nouvelles mobilités
Auto-école.net lève 10 millions d’euros et se lance sur le marché des nouvelles mobilités © Auto-école.net

Auto-école.net a annoncé ce vendredi 16 octobre avoir bouclé un nouveau tour de table de 10 millions d’euros auprès de Ring Capital qui rejoint son actionnaire historique Calcium Capital.

Ces fonds seront consacrés à l’accélération de sa croissance et l’élargissement de son offre de formation à toutes les formes de mobilité. La start-up annonce en effet se lancer sur le marché des nouvelles mobilités, "qui attirent aujourd’hui 6 millions de Français et soulèvent des enjeux en matière de sécurité, ouvre tout un champ d’opportunités pour la société", analyse-t-elle. Elle avait levé il y a deux ans 2 millions d’euros.

Mairies et entreprises ciblées
Comme son nom l’indique, Auto-école.net s’est positionnée sur le marché de l’enseignement de la conduite et de la formation à la sécurité routière à distance. Parmi les pionniers de la modernisation de ce marché, qui compte chaque année 1,4 million de candidats au permis de conduire, elle a profité comme d’autres sociétés des évolutions législatives récentes. Fondée en 2014 par Stanislas Llurens et Olivier Boutboul, la plateforme combine des solutions d’e-learning et d’enseignement de la conduite.

Ses outils s’adressent désormais à un public plus large, des jeunes conducteurs aux usagers des nouvelles mobilités – comme les municipalités engagées dans le développement de Plan Vélos et concernées par les enjeux de sécurité dans l’espace public – mais aussi le secteur B2B, comme les gestionnaires de flottes (vélos, trottinettes) et les entreprises désireuses d’accompagner les salariés.

L’edtech revendique 15 millions d’euros de chiffre d’affaires et 60 000 clients. Elle emploie 200 collaborateurs et opère dans une trentaine de villes françaises. Parmi les nombreuses autres jeunes pousses ayant des ambitions sur le secteur, l’auto-école en ligne Ornikar, qui a levé 35 millions d'euros l’année dernière.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media