Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Automation Anywhere lève 290 millions de dollars pour accélérer l'automatisation des processus industriels

Levée de fonds L’Américain Automation Anywhere a annoncé une levée de fonds de 290 millions dollars à l'occasion d'un tour de table mené par Salesforce Ventures. Une somme que l'éditeur de logiciels entend investir dans le développement de techniques d’intelligence artificielle visant à accélérer l'automatisation des processus industriels de ses clients... L'occasion aussi de préparer son avenir sur un marché de plus en plus concurrentiel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Automation Anywhere lève 290 millions de dollars pour accélérer l'automatisation des processus industriels
Mihir Shukla, président-directeur général d'Automation Anywhere. © Automation Anywhere

On n’arrête plus Automation Anywhere. L’éditeur de logiciels américain a annoncé jeudi 21 novembre 2019 une levée de fonds de 290 millions de dollars à l’occasion d’un nouveau tour de table en série B, mené par l’un de ces principaux actionnaires, le spécialiste de la gestion de la relation client Salesforce via son fonds Salesforce Ventures. Le numéro 2 de l’automatisation des processus par la robotique (RPA) voit ainsi son capital atteindre 6,8 milliards de dollars. Une somme qu’il utilisera pour "accélérer le développement de produits, avec le renforcement des capacités en intelligence artificielle et de la collaboration entre bots et employés".

 

Parmi les autres investisseurs figurent Goldman Sachs et Softbank. Tous deux avaient déjà pris part à de précédentes levées. La banque d’investissement américaine a mené un tour de table de 250 millions de dollars en juillet 2018, tandis que l’opérateur télécoms historique du Japon a directement investi 300 millions de dollars dans Automation Anywhere en novembre 2018. L’éditeur de logiciels a levé un total de 840 millions de dollars en l’espace de seize mois. 

 

Réduire le fossé entre front et back office

Ses logiciels RPA permettent d’automatiser les tâches répétitives des employés au sein des entreprises. Ce qui permet, selon elle, d’améliorer leur productivité. Nourries à l’IA, les solutions de l’entreprise fondée en 2003 dotent les robots de capacités quasi-humaines de perception et d’apprentissage. Une manière de favoriser l’émergence des cobots. "Ce nouveau financement renforce la promesse des services RPA et résultera sur un gain d’agilité et d’efficacité pour les clients, en réduisant le fossé entre front et back office", a expliqué Mihir Shukla, président-directeur général d’Automation Anywhere.

 

Salesforce intègre désormais la plate-forme d’automatisation sur sa marketplace Salesforce AppExchange. Concrètement, des robots logiciels préconfigurés seront accessibles aux clients de Salesforce. "Cela facilite l’automatisation des tâches répétitives et manuelles de nos clients, qui se concentrent ainsi sur ce qui compte le plus : leur propre client. Nous sommes ravis d’étendre notre partenariat pour accélérer leur transformation digitale", a indiqué Bill Patterson, vice-président de Salesforce Service Cloud.

 

UN MARCHé très COMPéTITIF

Automation Anywhere compte, à date, environ 3 500 clients dans 90 pays – parmi lesquels LinkedIn, MasterCard et Comcast (NBC) à l'international, Sanofi, Eiffage, ou encore Bouygues et la Société Générale en France. Ses 1 750 employés sont répartis en 20 bureaux dans le monde. L’un d’entre eux a justement ouvert à Paris en janvier 2019, dans le but d'aborder un marché sur lequel pas moins de "84% des entreprises ont déclaré vouloir investir de manière plus importante dans la RPA".

 

Selon le cabinet de conseil Grand View Research, le secteur de l'automatisation pourrait représenter un marché de près de 4 milliards de dollars d’ici à 2025. Automation Anywhere ne s’y trompe pas : les capacités à investir pèseront dans la balance, notamment pour faire face à la concurrence du Roumain UiPath dont la valorisation s'élève à 7 milliards de dollars... mais aussi d'une ribambelle de nouveaux entrants.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media