Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Autour de Montpellier, une pluie de labellisations Pass French Tech

Avec ses sept nouveaux Pass French Tech, la métropole de Montpellier conforte sa deuxième place nationale avec 49 labellisations décernées à des start-up en hyper croissance depuis 2015. Découverte des petits nouveaux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Autour de Montpellier, une pluie de labellisations Pass French Tech
Autour de Montpellier, une pluie de labellisations Pass French Tech © Chez Julius Livre 1 - flickr - c.c

La French Tech montpelliéraine se frotte les mains. Actuel opérateur du Pass French Tech, la métropole de Montpellier annonce 7 nouvelles labellisations pour des entreprises du territoire en hyper-croissance, et souligne que 5 d’entre elles ont été suivies par sa structure d’accompagnement des start-up innovantes, le BIC. Parmi les 7 labellisations, 3 sont des renouvellements : Appvizer et son portail conseil en logiciels professionnels l’obtient pour la deuxième fois, Argo (réalité augmentée appliquée aux imprimés) et Awox (logiciels de connectivité et produits smart home) pour la troisième fois.

 

Réalité augmentée, drones, intelligence artificielle...

Les quatre petits nouveaux affichent des profils très variés. Le Baillarguois Move In Med déploie une plateforme e-santé pour fluidifier le parcours de soins de patients atteints de maladies chroniques et Yellow Scan (30 salariés à Montferrier-sur-Lez) des systèmes Lidar pour drones afin de réaliser des cartographies 3D de sols. Le montpelliérain Main Gauche fait de l’impression numérique sur textile pour les professionnels.

 

Quant au biterrois Biodiv-Wind, il optimise les contraintes environnementales des parcs éoliens. Il a développé la solution SafeWind, associant la détection en temps réel de la faune (oiseaux chauve-souris) et de l’intelligence artificielle pour traiter les risques de collisions, des incidents rares mais récurrents, avec les pales d’éoliennes. L’analyse du risque conduit à ralentir voire arrêter les machines ou émettre un effarouchement acoustique. La technologie SafeWind équipe déjà 65 parcs. "Nous comptons en équiper plusieurs centaines d’ici 5 ans, assure Pierre-Henri Roche, le fondateur qui a déposé un brevet dès 2008. On va se lancer dans le deep learning pour être beaucoup plus fin, grâce à notre base de plusieurs dizaines de milliers de vidéos".

 

Grâce au souci de préservation de la biodiversité, le vent est porteur : l’entreprise de la pépinière Innovosud réalise 1 million d’euros de chiffre d’affaires et table sur un doublement de son effectif de 10 collaborateurs à trois ans. Si le marché est mondial, elle se concentre sur son marché domestique, à savoir l’Europe, notamment la France et l’Allemagne. Ses technologies pourraient aussi trouver d’autres applications sur les lignes électriques, les trains...

 

Pour prétendre au Pass French Tech, les jeunes pousses doivent afficher jusqu’à 100% de croissance sur 3 exercices successifs. Depuis 2015, la métropole a décerné 49 labellisations Pass French Tech, ce qui met le territoire en deuxième place dans le palmarès national (après l’Ile-de-France et ses 91 trophées) et "nettement devant le Grand Lyon et Toulouse".

 
media