Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Aux Etats-Unis, Ericsson se lance dans les espaces de travail virtuel avec une offre d'abonnement

Vu ailleurs Ericsson propose une offre d'abonnement pour le télétravail aux Etats-Unis qui permet d'accéder rapidement à un bureau virtuel regroupant l'ensemble des outils nécessaires. Avec cette offre, l'entreprise de télécoms suédoise se lance dans les services et tente de grappiller une part du marché des outils pour le télétravail.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Aux Etats-Unis, Ericsson se lance dans les espaces de travail virtuel avec une offre d'abonnement
Aux Etats-Unis, Ericsson se lance dans les espaces de travail virtuel avec une offre d'abonnement © ericsson

Ericsson propose un nouveau service sous la forme d'un abonnement pour le télétravail aux Etats-Unis. Destiné aux petites entreprises, ce service permet aux employés de commencer rapidement le télétravail en leur permettant d'accéder aux applications sous licence et aux outils de sécurité nécessaires ainsi qu'à un système de stockage dans le cloud, rapporte Reuters ce mardi 4 mai 2021.

Choisir ses applications sur une marketplace
Un client peut acheter les applications souhaitées sur une marketplace puis accéder à la plateforme à partir de n'importe quel appareil. Il n'a pas besoin d'un technicien informatique dédié pour configurer le système. Non seulement il peut activer le compte des employés en quelques minutes, mais il peut aussi définir quels employés peuvent accéder aux applications ou aux fonctionnalités.

Afin de lancer ce service, Ericsson s'est associé à diverses entreprises dans le but de proposer plusieurs applications que ce soit la suite Microsoft Office ou des logiciels de conception graphique basés dans le cloud. Le prix de l'abonnement débute à environ 100 dollars par employé et par mois, précise Reuters.

Une très forte concurrence
L'entreprise, plutôt connue pour commercialiser des équipements télécoms aux entreprises de téléphonie, cherche à diversifier ses activités du côté des services. Ericsson a bénéficié de la vente de ses équipements 5G. Des retombées financières d'autant plus importantes que Huawei a été écarté de nombreux marchés et qui lui permettent de se lancer dans la fourniture de services. Le Suédois va faire face à une forte concurrence sur ce marché, que ce soit de la part de petites entreprises qui proposent des produits de bureautique à distance ou des entreprises technologiques comme Microsoft et Cisco.

Ericsson estime que le marché américain pour les espaces de travail virtuels est d'environ 90 milliards de dollars. Un secteur qui s'est considérablement renforcé avec la pandémie de Covid-19 qui a conduit de nombreuses personnes à faire du télétravail. Ericsson, rapporte Reuters, a d'ailleurs commencé à travailler sur ce service avec deux employés en mars 2020, au moment où de nombreux pays occidentaux ont adopté des mesures de confinement. Désormais se sont plus d'une centaine de personnes qui travaillent sur ces sujets et Ericsson s'est emparé d'une entreprise de bureau virtuel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.