Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Aux Etats-Unis, Uber pourrait s'emparer du service de livraison de repas GrubHub

Vu ailleurs Uber a fait une offre pour s'emparer du service de livraison de repas à domicile Grubhub, l'une des applications les plus populaires aux Etats-Unis. Une acquisition qui lui permettrait de dominer ce secteur aux Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Aux Etats-Unis, Uber pourrait s'emparer du service de livraison de repas GrubHub
Aux Etats-Unis, Uber pourrait s'emparer du service de livraison de repas GrubHub © Native Roots Cannabis Co.

Uber pourrait s'emparer de l'application de livraison de repas à domicile GrubHuh. Un rachat qui permettrait à Uber Eats de considérablement se renforcer sur le marché américain. Les deux entreprises pourraient parvenir à un accord dans le courant du mois, rapporte Bloomberg mardi 12 mai 2020.

Uber Eats et GrubHub accaparent 55% du marché

La concurrence fait rage dans ce secteur. La plate-forme GrubHub fondée en 2004 est la plus ancienne des principales applications de livraison de repas à domicile aux Etats-Unis. GrubHub a rapidement été dépassé par DoorDash qui domine aujourd'hui le marché américain. Toutefois, un rapprochement entre Uber Eats et GrubHub viendrait rebattre les cartes puisque le nouvel ensemble représenterait 55% de ce secteur, selon Bloomberg. Un rachat qui serait donc scruté de très près par les autorités de la concurrence.

"La consolidation fait sens dans notre industrie", glisse GrubHub dans une déclaration. Le secteur de la livraison de repas a vu fleurir bon nombre de start-up qui peinent à être rentables. Aujourd'hui bousculées par la crise sanitaire en cours, certaines pourraient ne pas s'en sortir. Pour preuve, la licorne anglaise Deliveroo, qui est très populaire sur le marché européen, est en difficultés financières au Royaume-Uni.

En difficulté, Uber cherche à se renforcer

Uber a réussi aux files des mois à renforcer son activité Eats de livraison de nourriture à domicile, mais l'entreprise reste encore très dépendante des résultats de son activité originelle de VTC. Celle-ci est quasiment à l'arrêt dans de très nombreuses villes en raison de l'épidémie de Covid-19 dont l'évolution est très incertaine. Face à ces difficultés, l'entreprise a annoncé licencier 3 700 personnes, soit 14% de ses effectifs. Mais cela ne semble pas freiner ses envies d'acquisitions sur un marché de la mobilité affaiblit par la crise actuelle.

Uber a mené la levée de fonds de 170 millions d'euros du service de trottinettes électriques en libre-service Lime. L'accord prévoit que Lime récupère le service de vélos et trottinettes Jump appartenant à Uber et que les deux partenaires promeuvent sur leur application respective les services de l'autre. Surtout, cet accord prévoit que Uber pourra racheter Lime à un prix fixe entre 2022 et 2024. En s'emparant de GrubHub, Uber creuserait un peu plus ses pertes sur l'année mais miserait sur le long terme.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media